guilabLes commissions continuent de faire leur compte-rendu en inter-commission, ce mardi 15 novembre 2016, a constaté sur place un des reporters de Guineematin.com au palais du peuple, siège de l’Assemblée nationale.

Selon le député Saïkou Yaya, rapporteur de la commission communication et culture, la Guinéenne de la large bande (GUILAB) où l’Etat guinéen est actionnaire à hauteur de 54 %, aux côtés des autres compagnies de téléphonie de la place, ne donne aucun franc à l’Etat à titre de recettes. D’ailleurs au cours des travaux de commission, son directeur général n’a même pas daigné faire le déplacement.

Par contre, l’autorité de régulation des postes et télécommunications, ARPT, est l’un des principaux pourvoyeurs de recettes de l’Etat. Même à ce niveau, rappelle le président de la commission Finance qui préside les travaux, Michel Kamano, les recettes ne sont pas en adéquation aux possibilités énumérées par le ministre, Mamy Diaby.

Pour le directeur du budget, Richard Kamano, les prévisions de recettes à l’ARPT pour 2017, sont de sept (7) milliards, majorés de 7% ; soit, huit (8) milliards de francs guinéens par mois ! D’autant plus que dans les pays voisins, une étude révèle que les sociétés de téléphonie payent moins en Guinée qu’ailleurs.

Rappelons que seul le département de la communication a refusé de répondre à l’invitation de la commission, selon son rapporteur. Avec ce département, ni la RTG, ni l’OPG, n’ont été écoutés sur les rentrées en caisse qu’ils devraient réaliser dans le cadre des recettes du projet de budget 2017, a regretté le rapporteur de la commission.

A suivre !

De l’Assemblée nationale, Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : +224 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin