sekou-kouroumaDans la présentation de sa politique sectorielle du département de la fonction publique, de la réforme de l’Etat et de la modernisation de l’administration, aux députés, le ministre Sékou Kourouma est revenu sur les missions principales du département avant de donner des détails dans l’utilisation de ses crédits et projeter le budget 2017, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters qui suit les travaux de l’Assemblée nationale. 

En 2016, le budget 2016, était établi à 59 milliards 606 millions 789 mille 645 francs guinéens avec un taux d’exécution de 90%.

Pour 2017, s’élève à 57 milliards 499 millions 743 mille francs guinéens, soit une diminution d’environ 2 milliards de nos francs.

Des activités réalisées et des résultats atteints, une liste de cinq objectifs réussis à différents niveaux, est alignée.

En perspective, Sékou Kourouma entend poursuivre sa lettre de mission et l’approfondir particulièrement sur huit points dont la mise en place d’un système de motivation et de promotion, basé sur le mérite et les résultats ; la construction du campus et démarrage des activités de formation de l’Ecole nationale d’administration en Guinée ; l’achèvement du recensement biométrique des agents de la fonction publique et des pensionnés ou encore le renforcement des capacités des agents de l’administration, la valorisation des compétences, le renforcement des capacités de hauts cadres des institutions, …

Les débats se poursuivent avec les interventions des députés, dominés cette fois plus par des appréciations que de questions au ministre.

De l’Assemblée nationale, Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : +224 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin