Télimélé : détournement de la 2ème tranche de la subvention allouée aux communes ?

Télimélé, préfet, Amara Lamine Soumah
Amara Lamine Soumah, préfet de Télimélé

La deuxième tranche de la subvention allouée aux communes rurales et urbaines de notre pays est disponible depuis quelques jours, a appris Guineematin.com, de source bien informée. Mais, pour ce qui est de la préfecture de Télimélé, l’argent alloué aux différentes communes n’est pas encore arrivé dans les différentes collectivités.

En effet, les 13 communes rurales de Télimélé doivent bénéficier de 25 millions de francs guinéens chacune et le double pour la commune urbaine. Mais, ce montant total qui se chiffre à 375 millions de francs guinéens, tarde à être livré aux ayant droits.

Selon nos informations, ce retard serait dû à une volonté de ponctionner cette maigre subvention allouée aux Communes. « Une mission d’inspection a récemment séjourné à Télimélé. A l’époque, on nous avait dit que chaque commune devait donner trois millions pour les frais de séjour et les cadeaux. Et, le trésorier préfectoral, Aboubacar Sylla, avait ajouté que nous n’avions pas à nous préoccuper parce qu’il va prêter aux receveurs communaux jusqu’à ce qu’il y ait de l’argent. Mais, aucun maire n’a accepté d’aller signer un tel engagement, parce qu’on ne croit pas du tout à cela. Comment vous pouvez imaginer qu’une mission vienne pour inspecter et qu’on lui fasse autant d’argent comme cadeau ? Ce n’est pas du tout sérieux ! », a fustigé un maire qui s’est confié à Guineematin.com sous le couvert de l’anonymat.

Joint au téléphone par Guineematin.com hier, mercredi 30 novembre 2016, pour savoir ce qui retarde la remise de ce montant aux communes bénéficiaires, le préfet de Télimélé, monsieur Amara Lamine Soumah, dit ne rien savoir de la gestion de ce montant …

L’on se rappelle qu’en début de cette année, la première tranche de cette même subvention avait fait couler beaucoup d’encre et de salive. Le préfet avait été accusé d’avoir grignoté une partie de cet argent. Au début, le mis en cause avait nié les faits avant de reconnaître avoir pris une partie de l’argent et de se confondre en excuses. « Cela n’arrivera plus jamais », avait promis le préfet de Télimélé aux maires réunis par madame le gouverneur de Kindia ; et, plus tard, à la délégation de la société civile et des ressortissants venus lui poser des questions sur cette affaire dans sa résidence à Télimélé.

Est-ce que les leçons ont été tirées ? Une mission d’inspection venue de Conakry n’a-t-elle pas des frais de mission au point de demander aux maires et présidents des communes rurales d’en prendre en charge les dépenses ?

Autant de questions qui valent leur pesant d’or et qui taraudent les esprits de nombreux citoyens de Télimélé qui commencent à se demander ce que veulent réellement les autorités préfectorales.

A suivre !

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

 

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS