Maître Abdoul Kabélé Camara, ministre de la Sécurité

Maître Abdoul Kabélé Camara, ministre de la Sécurité

Des citoyens guinéens ont été victimes d’une attaque à mains armées  dans la journée d’hier, jeudi 1er décembre 2016, à la frontière guinéo-sénégalaise, précisément entre les localités de Djaladjan et Missira, a appris  Guineematin.com d’une victime.

Ces trois véhicules dont un personnel à bord duquel se trouvait deux passagers, et les deux autres tous des taxis, qui transportaient respectivement huit (8) et neuf (9) passagers étaient en provenance du Sénégal pour la Guinée. Selon des témoignages recueillis au près d’une victime, ils ont été attaqués par des inconnus armés non loin de la frontière guinéo-sénégalaise.

« On revenait de Diaoubhè ce jeudi lorsqu’on s’est fait attaqué.  Une voiture conduite par un certain Saifoulaye a été la première à être attaquée. Puis, une voiture personnelle et ensuite notre véhicule transport commun. Nous par exemple, on ignorait qu’un véhicule était attaqué devant nous. C’est ainsi qu’à notre arrivée au lieu de braquage, des malfrats habillés en treillis, nous ont contraint le chauffeur à garer le véhicule. Ils ont ordonné au chauffeur de se garer à droite et d’introduire la voiture dans la forêt. Du coup, on est descendu de la voiture et ils ont administré un coup à la tête du chauffeur tout en l’ordonnant de leur remettre le transport des différents passagers. En réponse, le chauffeur leur a confié qu’il n’a perçu aucune somme pour l’instant, de demander aux passagers» a confié à Guineematin.com, Kadiatou  Diallo, l’une des victimes qui décrivait les circonstances de l’attaque

Selon Kadiatou Diallo, sous menaces, ils ont été ordonnés de se mettre à plat ventre avant d’être dépouillés de tous les biens qu’ils portaient sur eux. On note parmi ces biens, de l’argent, des sacs, des téléphones et des sacs de voyage.  Toutefois, précise-t-elle, aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée.

De Labé, Yayé Aïssata Diallo pour Guineematin.com

Tél.: (00224) 620 03 66 65

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin