Agriculture et pêche : voici quelques unes des questions « poignantes » des députés

députésLes députés reçoivent ce samedi, 3 décembre 2016, les ministres de l’agriculture, Mme Jacqueline Sultan et son homologue de la pêche, de l’aquaculture et de l’économie maritime, André Loua dans le cadre de la présentation des politiques sectorielles des départements, constate Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Le 1er V/président du Parlement, Saloum Cissé, d’entrée, suggère à Madame la ministre de l’agriculture de valoriser le laboratoire (pour le senasol) obtenu des marocains sur l’analyse des sols et d’accepter de publier les résultats des données de nos sols collectées à travers le pays.

Le 2ème V/président, Lucény Fofana demande les « dispositions prises pour sauvez les zones côtières, comme Kaback, Kakossa, menacées de disparition, avec l’affaissement des digues de protection et l’envahissement des eaux de mer ».

Le Président de l’Alliance républicaine, Dr Ibrahima Deen Touré, s’interroge pour sa part « des efforts du département pour la sauvegarde de la culture des mangues menacée par des mouches ». Ce député-planteur, se soucie de l’état de la société de SOCCOBA pour la culture des crevettes dont le kilogramme vaut plus qu’une tonne de bauxite

L’Honorable Jeamsdine Baldé, plaide de son côté « pour un plan de sauvetage de la production des oranges ».

Le Chef du groupe Libéral-démocrate, Fodé Ousoou, pense qu’il « ne sert à rien de rester à la tête d’un département si on n’a pas les moyens ». …Au ministre de la pêche, « vous ne devez pas accepter de vous prendre en otage par les mareyeuses », lance t-il.

La députée Mariama Bah, demande « comment explique t-on le financement des pistes rurales et la concentration de la rizipisciculture en région forestière ? »

Le président de la commission Aménagement du territoire, Demba Fadiga, se désole « de l’absence de résultat sur le projet agricole de Monchon, de la société de culture de crevettes de SOCCOBA ».

Le président de la commission développement rural, David Camara, interroge la ministre sur les dispositions prises pour améliorer la qualité de nos mangues, infestées de vers…

La président de la commission des délégations, Nafadima Magassouba, prie elle, « pour le soutien des femmes de Koundara ».

Diao Kanté, président de la commission affaires étrangères et des guinéens de l’étranger, se demande comment est ce que la « Guinée se positionne en pays exportateur de riz, à quel moment ? »

L’uninominal de Boké, Abdoulaye Sylla, cite l’exemple de la Côte d’Ivoire dans la réussite agricole et encoure la ministre de l’agriculture de s’en servire. Il se désole de l’anarchie observée dans l’importation du riz et pense que l’enclavement des zones de production comme Sansalé à Boké, en est l’une des causes qui retarde l’auto suffisance alimentaire dans le pays. S’adressant au ministre de la pêche, il dénonce « le prix trop du poisson ».

Le Colonel à la retraite Cécé Balamou, s’inquiète de la gestion des débarcadères, tout comme l’insécurité dont font face les propriétaires des étangs piscicoles, notamment en région forestière. Et ancien préfet, « s’inquiète de la baisse du prix du caoutchouc et d’autres produits agricoles d’exportation » et soulève la question sur la nécessité de promouvoir le beurre de karité.

Dr Fodé Maréga, veut savoir ce qu’en est « du projet village modèle de Dabola ? »

De l’Assemblée nationale, Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : +224 628 08 98 45

 

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS