Violation des accords politiques : l’opposition menace de reprendre les manifestations

opposition-jpg0A l’occasion d’une rencontre au QG de l’UFDG, dans l’après-midi de ce mercredi 7 décembre 2016, les opposants guinéens ont encore fait brandir la menace de manifester dans la rue, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon le porte parole de l’opposition, le pouvoir a déposé à l’Assemblée nationale un projet de loi sur le code électoral qui viole les accords politiques du 12 octobre dernier. Dans cet accord, il était prévu d’élire les chefs des quartiers et présidents des districts de manière indirecte, à travers les résultats des élections communales. Mais, dans son projet déposé à l’Assemblée nationale, le pouvoir a prévu que ces derniers soient nommés par le ministre de l’Administration du territoire.

Selon l’honorable Sylla, après le dépôt de ce projet de loi, l’opposition a pris langue avec le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le Général Boureima Condé. Ce dernier aurait dit aux opposants n’être pas à l’origine de cette modification. Le ministre aurait même promis de reprendre le projet de loi…

En attendant, l’opposition exige le strict respect des accords et menace, au cas contraire, de reprendre les manifestations de rue pour mieux se faire entendre.

A suivre !

De Hamdallaye, Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS