jeunesseM. Aliou Barry, le directeur préfectoral de la jeunesse de Labé, est indexé dans une affaire de détournement de plusieurs millions de francs guinées alloués à la construction et à l’équipement d’une cafétéria au stade régional. Remontés contre la réalisation infrastructurelle qui, selon eux, ne reflète point le montant déboursé à cet effet, certains jeunes qui se sont confiés à la rédaction régionale de Guineematin.com, dénoncent la gestion opaque et la malversation qui ont dérouté la bonne exécution des travaux.

Selon le premier responsable de jeunesse de Labé, ce projet test de cafétéria, destiné à la commune de Ratoma (à Conakry) et aux préfectures de Labé, de Kindia et de Dubréka, est une initiative du  ministère de la jeunesse et de l’emploi jeune, avec un financement du Fonds des nations unies pour la population (UNFPA).

Le suivi des travaux de mis en ouvre aurait été confié aux service déconcentrés du ministère de la jeunesse. Selon monsieur Aliou Barry, c’est ce qui n’a pas plu certaines personnes qui en ont fait assez de tintamarres. Une version contredite par Nouhou Tall, un jeune actif au CECOJE de Labé, qui s’est confié à Guineematin.

jeunesse« Au début, je dirais que ce projet a été initié par le CECOJE de Labé, on avait même acheté le plan à 500 mille francs guinéens. Mais, à mon fort étonnement, j’ai appris que le DPJ est entrain de réaliser une cafétéria orientée là où on avait prévu notre cafétéria. Pour un début, on a appris qu’il s’agissait d’un montant de 65 millions de francs guinéens ; mais, dernièrement, on a appris que c’est un budget qui avoisine les cent millions de francs guinéens. Ils ont dépensé 60% du montant ; mais, on n’a rien vu de concret. C’est une petite case qu’ils ont mise là-bas, rien de sérieux. C’est une mauvaise gestion, une malversation et un détournement de fonds » a dit Nouhou Tall du CECOJE de Labé.

Un autre jeune issu d’un autre mouvement associatif, qui s’est confié sous anonymat, a dépeint la même situation en ces termes :  »Même ceux qui ont inauguré cette cafétéria savent que ce n’est pas une infrastructure digne de nom et que l’argent qui a été débloqué a été vraiment détourné. On dit que c’est une cafétéria pour les jeunes ; donc, les jeunes devaient être au même niveau d’information. Ils disent aussi que c’est un comité qui gère cette cafétéria, alors que personne ne connait les membres de ce comité. Tout est flou, vraiment flou ! « , a-t-il dénoncé.

Pour sa part, le directeur préfectoral de la jeunesse s’est lavé de toute accusation de détournement de fonds qui plane sur lui. M. Aliou Barry, également contacté par Guineematin.com, estime avoir dépensé le budget qui lui a été confié conformément aux instructions dudit projet.

« Le premier volet du budget reçu est destiné à l’aménagement à hauteur de 25 millions de francs guinéens. Heureusement, c’est une natif de Labé, l’entreprise Kouradjè, qui s’est adjugé du marche. Le deuxième volet, équipements, pour 36 millions de francs guinéens. Nous avons 100 chaises, un écran 52, un congélateur, une sonorisation,  une glacière, des cuillères et fourchettes. Plus, le déplacement et le rafraîchissant des cadres de Conakry pour près de deux millions de francs guinéens. D’où un total de 63 millions 770 mille francs guinéens ».

jeunesse-jpg0S’adressant aux jeunes qu’il qualifie de détracteurs en perte de vitesse, M. Barry indique avoir la conscience tranquille compte tenu de la gestion transparente qui, selon lui, a caractérisé le suivi des travaux.

« A ce jours, je peux dire que ces détracteurs sont en perte de vitesse parce que ces accusations ne sont pas fondées, pas du tout ! Lorsque les travaux sont finis, c’est l’institution qui a financé qui est venue faire l’évaluation et le contrôle. Et, après avoir trouvé que tout est au point, nous avons procédé à la remise solennelle, le 7 décembre dernier. Donc, par rapport à cette cafétéria, j’ai la conscience tranquille », a dit le Directeur préfectoral de la jeunesse.

Pour élucider cette affaire de détournement de fonds, des jeunes dévoués qui se sont confiés à Guineematin.com, n’excluent pas une prochaine manifestation collective pour exiger des comptes au premier responsable de la jeunesse dans la préfecture de Labé.

 De Labé, Yayé Aïssata Diallo, pour Guineematin.com

Tél: (00224) 620 03 66 65

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin