Guinée : la justice refuse la plainte des huissiers contre un député du parti au pouvoir

Damaro CamaraContrairement à l’honorable Ousmane Gaoual Diallo, député uninominal de l’UFDG (opposition) à Gaoual, jugé deux fois et condamnés, le tribunal de première instance de Dixinn a refusé, ce jeudi 15 décembre 2016, la plainte des huissiers de justice contre le député du parti au pouvoir, le RPG arc-en-ciel, l’honorable Amadou Damaro Camara. Après l’ouverture du procès, le président a jugé la plainte irrecevable, à cause de la qualité du prévenu qui est député à l’Assemblée nationale, a appris le reporter de Guineematin.com qui était sur place.

À l’ouverture de l’audience de ce jeudi, le président du Tribunal, Thierno Souleymane Barry, a appelé le dossier « ministère public contre  Amadou Damaro Camara dont la partie civile est maître Kissing Camara et Daouda Camara ». Se prononçant sur ce dossier, le président a dit qu’à cause de l’immunité parlementaire du prévenu, le tribunal ne peut pas le juger.

ministre-de-la-justice-a-la-prison-centrale-de-conakry7
Me Cheick Sako, ministre de la Justice

« Après en avoir délibéré sur l’exception soulevée sur l’humilité parlementaire, le tribunal  constate qu’Amadou Damaro Camara bénéficie de l’immunité parlementaire en sa qualité de député à l’Assemblée Nationale. En conséquent, le tribunal déclare irrecevable l’action initiée contre le prévenu par le cabinet des huissiers Me Saïdouba Kissing Camara et Me Sory Daouda Camara. Ordonne la restitution au cabinet des huissiers la somme d’un million de francs guinéens versés au greffe du tribunal de ce siège le 31 octobre 2016 sous le numéro 45 à titre de consignation ; le tout, en application des dispositions des articles 35 de la constitution et 385 du code de procédure pénal. Telle est la décision du tribunal ! », a-t-il annoncé, précisant que si les plaignants ne sont pas satisfaits, ils peuvent faire recours aux juridictions compétentes…

A rappeler que la plainte des huissiers contre l’honorable député, Amadou Damaro Camara porte sur une affaire de plus de deux milliards de francs guinéens sur les 24 milliards payés par l’Etat guinéens à la société SOGUICOM. Le député et président du groupe parlementaire du RPG arc-en-ciel est accusé des infractions aussi graves que le « trafic d’influence, l’abus d’autorité, l’usage irrégulier de titres, ingérence ou immixtion dans les affaires judiciaires, corruption, concussion et complicité ». Excusez du peu !

A suivre !

Du TPI de Dixinn, Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 664 413 227/654 416 922

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS