Mamadou Yebhé Diallo (RPG), président de la délégation spéciale de Daramagnaki

Mamadou Yebhé Diallo (RPG), président de la délégation spéciale de Daramagnaki

À la lecture de tous les problèmes constatés à la commune rurale de Daramagnaki depuis l’installation de la délégation spéciale, dirigée par monsieur Mamadou Yèbhé Diallo, la section RPG de Télimélé, très inquiète, dénonce le Préfet, Amara Lamine Soumah, et appelle le bureau politique national du parti à entériner la proposition de la base demandant le remplacement des conseillers mis en cause, a appris Guineematin.com à travers son envoyé spécial à Daramagnaki.

Accusé de détournement d’un montant de plus de 215 millions de francs guinéens, puis de complicité d’un vol de panneaux solaires avec deux autres conseillers communaux, le Président de la délégation spéciale de Daramagnaki, Mamadou Yèbhé Diallo, est devenu indésirable devant ses pairs. Étant donné que le maire et tous ses deux conseillers sont issus du RPG arc-en-ciel, une mission de la section du parti présidentiel à Télimélé s’est rendue à Daramagnaki pour écouter la population et conférer avec la sous-section locale. Tous indignés du comportement des représentants du parti au pouvoir à la commune rurale de Daramagnaki, ils ont convenu d’adresser une lettre au bureau politique national pour proposer le remplacement des trois conseillers : le président, Mamadou Yèbhé Diallo, et les deux conseillers, Mamadou Sarafou Diallo et Amadou Tidjane Baldé.

Interrogé par l’envoyé spécial de Guineematin.com, monsieur Ibrahima Foinké, membre de la sous-section RPG de Daramagnaki, a expliqué que les remplaçants choisis par leur bureau sont : l’ex maire de la commune rurale, Abdoulaye Thiam Baldé, Amadou Oury Sidibé de Lamba et Amadou Bailo Diallo de Dembou Silati, qui devraient s’ajouter au conseiller Boubacar Diallo pour compléter la représentation locale du parti au pouvoir.

Monsieur Ibrahima Foinké a précisé, par ailleurs, que si la situation n’est pas vite réglée par les responsables au haut niveau du RPG, cela pourrait les désavantager et faire gagner beaucoup de militants au principal parti de l’opposition, l’UFDG. Il a surtout révélé qu’il y a une vingtaine de responsables du RPG à la base qui menacent de démissionner pour rejoindre l’UFDG, si le bureau politique national du RPG refuse de respecter leurs choix…

Préfecture de TéliméléJoint au téléphone hier, samedi 17 décembre 2016, le secrétaire général de la section du RPG arc-en-ciel à Télimélé, monsieur Ibrahima Sory Keita, a confirmé que la situation de Daramagnaki préoccupe sa section : « le cas de Yèbhé Diallo est une réalité parce qu’il a fait l’objet d’au moins deux plaintes, dont un problème de détournement de fonds, bien que ce cas n’est pour le moment ni confirmé ni infirmé par des inspecteurs des finances ; mais, le cas récent de vol des lampadaires est une réalité, c’est un flagrant délit. Nos représentants à la base ont dit qu’ils ne veulent plus sentir ces trois conseillers à la commune et nous ont soumis une liste de trois autres membres du parti pour remplacer ceux qui sont mis en cause », a-t-il signifié.

Mais, selon monsieur Ibrahima Keita, leur requête n’a toujours pas eu de réponse du sommet, ce qui suscite une préoccupation, connaissant la situation qui prévaut à Daramagnaki. « Nous sommes très inquiets parce que quand un responsable de ce niveau fait un flagrant délit et qu’on continue à le garder alors que la base ne veut plus lui sentir, c’est inquiétant. Pourtant, nous devons éviter les mouvements de masse. C’est pourquoi, nous lançons un appel aux responsables du RPG arc-en-ciel de respecter la volonté de la base et entériner leur proposition pour que la paix règne à Daramagnaki », a-t-il lancé, avant d’indiquer son indignation par rapport à un acte que le préfet de Télimélé, Amara Lamine Soumah, aurait signé en faveur du maire contesté, Mamadou Yèbhé Diallo. « Nous sommes surpris d’apprendre que le préfet a signé un acte qui maintient Yèbhé Diallo comme président de la délégation spéciale de Daramagnaki », a tenu à ajouter monsieur Ibrahima Sory Keita, secrétaire général de la section du RPG arc-en-ciel à Télimélé.

Amara Lamine Soumah, préfet de Télimélé

Amara Lamine Soumah, préfet de Télimélé

Revenant sur le cas de la cérémonie de remise du chèque de la taxe superficielle de 2016 qui a eu lieu dans le district de Kabara, secteur Lalifan, la section RPG accuse le préfet de Télimélé d’avoir signé, à 72 Heures de la remise, une note de service imposant Mamadou Yèbhé Diallo comme Président de la délégation spéciale de Daramagnaki, malgré son rejet par la communauté.

Pour certains adversaires (y compris des conseillers) de Mamadou Yèbhé Diallo, « la note de service signée par le préfet en sa faveur est une affaire négociée ! L’acte a été signé par le préfet en contrepartie d’un pourcentage bien défini dans le montant de la taxe superficielle reçue », disent-ils.

Mamadou Diouldé Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com à Kabara (Télimélé)

Tél. : 622 671 242

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin