Après plusieurs tractations entre les autorités préfectorales et communales, la chambre froide de l’hôpital préfectoral de Fria a été réhabilitée, a constaté Guinematin.com dans la journée d’hier, dimanche 18 décembre 2016.

Plusieurs démarches avaient été menées pour ce dépannage, a dit le président de la délégation spéciale de Fria, monsieur Amara Traoré, dans son intervention de circonstance. « Depuis que cette chambre froide est en panne, nous avons mené assez de démarches pour trouver les moyens nécessaires à son dépannage. On a pu enfin choisir un entrepreneur pour dépanner la chambre froide. Il nous a demandé 2 500 000 francs guinéens pour les pièces et 500 000 francs guinéens pour sa main d’œuvre. Puisque la mairie n’a pas de moyens, nous lui avons demandé d’accepter de prendre le prix des pièces pour vite réparer ; et, après les travaux, nous trouverons le prix de sa main d’œuvre. Il a accepté. Et, en trois jours seulement, il a pu faire marcher la chambre froide », a-t-il expliqué.

La chambre froide de l'hôpital préfectoral

La chambre froide de l’hôpital préfectoral

Selon le maire, ce travail a été fait pour satisfaire les populations de Fria : « Nous l’avons fait pour notre population. Elle doit veiller sur elle parce que nous avons constaté que des personnes mal intentionnées ont commencé à couper les fils qui sont à l’extérieur », a-t-il dénoncé.

Interrogé par Guineematin.com, Mohamed Kéïta, citoyen de la localité a dit toute sa satisfaction de voir en marche cette chambre froide : « C’est une bonne nouvelle pour les populations de Fria, parce que nous savons tous que notre ville est l’une des rares villes du pays qui a une chambre froide. Je me disais que si ce dépannage a pris du temps, c’est par manque de volonté des autorités préfectorales parce que dans les conditions normales ce sont elles qui devraient s’en occuper. Mais, si elles ont trainé le pas jusqu’à ce que la mairie s’en est chargée, on ne peut que les féliciter et se réjouir du fait qu’on puisse maintenant conserver les corps en attendant que les familles se retrouvent », a-t-il dit.

Selon plusieurs témoignages, plusieurs fils de Fria vivants hors du pays ont été empêchés de voir les dépouilles de leurs parents à cause de l’arrêt de cette chambre. C’est pourquoi les citoyens se réjouissent de cette bonne nouvelle et félicitent les autorités communales qui se sont engagées à le réparer.

A rappeler que cette chambre froide a été offerte aux populations de Fria par un membre du bureau fédéral de l’UFDG vivant en Chine. Elle a traîné pendant longtemps sur la terrasse du bâtiment de la mairie avant d’être installée en 2011. La coupure générale de l’électricité dans la ville en 2012 ne permettait pas son utilisation fréquente jusqu’à ce que son compresseur ne tombe en panne en 2015.

De Fria, Djenabou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 628 28 67 44/ 657 10 69 95

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin