Makanéra Alhousseiny Kaké, ancien ministre de la Communication

Monsieur Alhousseiny Makanéra Kaké n’est pas content. L’ancien ministre de la Communication n’a pas aimé une lettre ouverte de l’homme d’affaires malien, Samba BATHILY, relayée par Guineematin.com, surtout le fait que cet opérateur économique nie avoir obtenu un marché gré à gré concernant l’implantation des 30 000 lampadaires solaires dans les 33 préfectures et 304 sous-préfectures de la Guinée, également la manière et ton employé… Monsieur Makanéra a joint notre rédaction au téléphone pour dire, avec des mots quelques fois durs, à monsieur BATHILY que « tous les Guinéens ne sont pas des moutons ».

Décryptage !

« Je ne voulais pas prendre part à ce débat. Mais, je m’en voudrais si je ne disais rien. C’est comme si tous les Guinéens étaient des moutons. Quand je vois monsieur Samba BATHILY écrire qu’avec ADS-CJI, il participe à ajouter de la valeur à l’économie nationale pour les pays où ils vivent, c’est comme pour dire que c’est lui BATHILY qui a apporté quelque chose à la Guinée », a introduit l’ancien ministre, désormais opposant.

Pour Makanéra Kaké, il n’y a aucun doute que l’opérateur économique malien s’est enrichi en Guinée en ne comptant que sur sa proximité avec le président de la République. « Je voudrais lui poser un certain nombre de questions pour éclairer la lanterne des Guinéens. Puisqu’il dit qu’ils ont créé des multinationales africaines qui peuvent rivaliser avec quelques autres sociétés du continent, qu’il nous fasse un bilan de sa société ADS-CJI, quatre ans avant l’arrivée d’Alpha Condé au pouvoir- avec les références des autres marchés qu’il a exécuté ailleurs- et 4 ans après l’arrivée d’Alpha Condé au pouvoir en Guinée. Les marchés qu’il a exécuté et comment… », a-t-il demandé.

Pour l’ancien ministre de la Communication, si monsieur BATHILY dit qu’il n’a pas obtenu un marché gré à gré en Guinée, c’est comme « s’il parlait à des Américains ou à des Polonais. En Guinée, on sait qui a droit à un marché public et qui n’en a pas droit ».

A la question de savoir s’il sait comment l’opérateur économique a décroché le marché des lampadaires, monsieur Makanéra Kaké insiste que c’est part sa proximité avec le Président Alpha Condé. « Dans un pays normal, lui BATHILY ne devrait pas accéder à un marché public. Puisque, personnellement, je sais qu’il était très proche du Professeur Alpha Condé. En Guinée, les marchés publics sont fermés au Président de la République, sa famille et ses proches. Jusqu’à preuve du contraire, si BATHILY a eu de l’argent, il ne l’a pas eu parce qu’il est compétent ou qu’il a du talent ; mais, c’est parce qu’il a bénéficié d’une rente de situation », a-t-il ajouté.

A en croire monsieur Makanéra Kaké, au lieu d’ajouter quelque chose à l’économie de notre pays, il l’a plutôt diminué. « S’il prouve qu’il avait des connaissances dans le domaine des lampadaires et qu’il avait exécuté des marchés pareils ailleurs avant qu’Alpha Condé ne soit au pouvoir et que l’argent qui a utilisé pour la fabrication, le transport et l’installation vient de sa société, je dirais qu’il a contribué à ajouter une valeur à l’économie nationale. Mais, s’il n’a été qu’un simple porteur de dossiers, les sociétés chinoises viennent pour soumissionner, on leur indique quelqu’un qui a des entrées à Sékoutouréya, qui prend les dossiers et qui participe à l’appel d’offres et qui gagne, la société est payée, en contre partie, on lui donne sa part, si tel est le cas, il n’a rien ajouté. Au contraire, il a diminué notre économie parce que cette marge aurait pu permettre à des Guinéens qui font cinq kilomètres pour aller à l’école d’avoir des écoles avec cet argent, à des femmes guinéennes qui meurent en donnant la vie parce que la césarienne n’est pas gratuite d’être prises en charge… », a expliqué l’ancien bras droit du Président Condé.

« Si Samba BATHILY prouve que sa société avait cette capacité financière, on est à l’heure de l’informatique et de l’internet. Il suffit qu’il vous donne les références de sa société pour que vous puissiez puiser dans les banques de données, plusieurs années en arrière pour voir comment cette société a évolué et quel était son bilan ? Mais, s’il ne peut pas faire le bilan, je vous dirais que ce qu’il a fait, n’importe quel autre guinéen qui a des entrées à Sékhoutouréya. Et, puisque je connais le Professeur Alpha Condé, si c’est un guinéen qui se retrouvait devant un tel projet, on l’aurait purement et simplement traité de corrompu. Bref, j’attends sa réaction et je crois que c’est le début d’un débat. J’espère qu’il va accepter de participer à ce débat pour prouver aux Guinéens que c’est lui qui est venu les aider et non le contraire », a affirmé l’ancien ministre, concluant par « Jusqu’à preuve de contraire, Samba BATHILY est entrain de construire sa richesse sur le cadavre des Guinéens. Et, il faut être en Guinée pour construire une multinationale en 4 ans et avec le régime d’Alpha Condé ».

Propos recueillis par Mamadou Alpha Assia pour Guineematin.com

Téléphone : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin