Une forte délégation, composée du ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Cheikh Taliby Sylla, et de la direction du Projet d’Aménagement Hydroélectrique de Souapiti, a visité le site, le samedi 17 décembre 2016. La démarche visait à s’enquérir de l’état d’avancement des travaux aussi bien sur le site de Souapiti que sur les villages relocalisés, a constaté Guineematin.com, à travers son envoyé spécial.

La délégation est arrivée aux environs de midi à Yaabaa, un des villages déplacés et qui relève de la commune rurale de Tondon, préfecture de Dubreka. Une centaine de bâtiments flambants neufs y ont été construits au sommet d’une colline avec quelques 290 habitants. On y trouve un centre de santé, une école, un marché, une mosquée et un forage qui ne sont pas encore opérationnels. Il y a également un marché, une mosquée et un forage qui- aux dires des citoyens- qui ne parvient pas à alimenter tout le village.

Le porte-parole des habitants de Yaabaa, Ousmane Yattara a égrené un chapelet de revendications : « le forage que nous avons ici ne suffit pas à alimenter tout le village, le centre de santé et l’école ne sont toujours pas opérationnels. Nous voulons aussi du courant pour notre nouveau village, tout comme des documents administratifs pour notre nouveau village », a sollicité monsieur Yattara.

En réponse, le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Cheick Taliby Sylla, est revenu sur le temps mis pour réaliser les travaux de relocalisation du village. « Du mois de février au mois d’avril 2016, une très belle cité s’est très rapidement érigée ici pour réinstaller les populations de Yaabaa. C’est une prouesse qu’il faut saluer. Les doléances que vous avez posées, nous allons les examiner au cas par cas. Pour ce qui est de l’école avec le préfet de Dubréka, nous sommes entrain de voir comment vous trouver des enseignants. Je pense qu’il est déjà en contact avec les autorités de l’enseignement pré-universitaire. Pour ce qui est du manque, nous verrons comment faire un second forage pour le village.  Cependant, il faut savoir qu’il y a un problème de moyens, de fonds qui se pose. Donc, je vais vous demander de faire preuve de patience », a dit le ministre, en langue Soussou.

De retour de Souapiti, Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin