Georges Weah, le célèbre footballeur africain du Liberia, a rendu visite hier, jeudi 22 décembre 2016, à Mr Antonio Souaré, PDG de Guinée Games et président du Horoya Atlantic club de Conakry au siège de son club sur la corniche sud de Matam.

L’ancien internationale libérien ne manquera pas de dire à Mr. Antonio Souaré qu’avant d’aller au sommet de la gloire la première formation qu’il rencontrera a été le Horoya de Conakry. Alors qu’il jouait au MIGHTY BALLEOLS de Monrovia, les guinéens l’emporteront 4 à 0 à Conakry. Et au retour, les libériens feront la différence sur le score de 4 à 1.

Puis, l’aventure commencera pour Weah avec le tonnerre de Yaoundé. Le guinéen, Elhadj Sidibé, entre temps, aura été son agent de joueur. Du Cameroun au Milan AC, l’homme fera l’unanimité autour de sa personne, de son style et de sa valeur sur le terrain. Flanqué d’un garde-corps au Milan AC, sa sécurité était réglée au millimètre près. Après, il qualifiera le Liberia pour la CAN 1996 en Afrique du Sud et la CAN 2002 au Mali au plus fort de la guerre dans son pays ; il n’hésitera pas à prendre en charge les implications financières liées au développement du football au  Liberia.

Très populaire dans son pays, il fera une irruption par effraction dans la politique. Battu deux fois de suite par Ellen Johnson Sirleaf, Georges Weah aura le temps de retourner dans les universités américaines pour accroître ses connaissances et parfaire son niveau.

Aujourd’hui, il est devenu sans doute incontournable dans l’échiquier politique libérien. Aux dernières sénatoriales, il a balayé tout sur son passage et a été élu sénateur de Monrovia. Ce  qui est un signe prémonitoire de ce qu’il peut faire comme résultat pour la prochaine présidentielle au Liberia.

Après avoir dit tout le bien qu’il pensait de Antonio Souaré, il a exprimé son souhait d’avoir un partenariat renforcé avec le Groupe Guinée Businesses Marketing (GBM) dont Antonio Souaré est le PDG.

Toujours disponible, Antonio Souaré fera preuve d’une large ouverture et lui dira pour sa part toute sa disponibilité dans le cadre de ce futur partenariat. Car, dira-t-il, c’est l’union qui fait la force. Et comme par le passé, la Guinée et le Liberia doivent toujours servir d’exemple dans le cadre des relations bilatérales et sous régionales pour promouvoir les valeurs des africains dans tous les domaines.

C’est finalement très satisfait que Georges Weah a pris congé d’Antonio Souaré, en promettant de revenir dans les meilleurs délais pour visiter le centre sportif de Yorokoguia à Dubreka dont on parle actuellement dans la plupart des capitales africains.

Ibrahima Diallo

DG Radio Liberté FM 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin