L’homme d’affaires guinéen, Amadou Sadio Diallo, plus connu sous le nom de ‘’Diallo Cravate’’, est malade. Frappé par la maladie de Parkinson, notre compatriote est souffrant. En plus des tremblements incessants liés à la maladie de Parkinson, cela fait bientôt un mois que ‘’Diallo Cravate’’ est alité dans sa chambre d’hôtel à Novotel pour cause de maladie.

Au cours d’un échange avec un reporter de Guineematin.com, de son lit de malade, ‘’Diallo Cravate’’ demande son évacuation à l’étranger pour son traitement. Mais, il soutient qu’il ne demande l’aide d’aucun particulier.

Interrogé sur son état et l’aide dont il pourrait bénéficier ‘’Diallo Cravate’’ explique avec difficultés : « pour ma maladie, je veux que le gouvernement m’aide à me soigner. L’ordre doit être donné par le chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé. Aujourd’hui, si les gens vous donnent 100 000 ou 50 000 francs guinéens, ils parlent. Je dis Non. Aujourd’hui, il y a des gens, s’ils me donnent 5 000 francs guinéens, je prends avec les deux mains ; car, eux, ils ne parlent pas. C’est l’Etat qui doit me prendre en charge. Mais, on ne peut pas aller devant les magasins pour dire qu’il faut aider Diallo car il est malade, donnez 10 000 ou 20 000 ou bien 100 0000 francs guinéens. Je ne veux pas de ça. Quelqu’un ne peut pas m’utiliser, utiliser ma maladie pour ramasser l’agent, non. C’est l’Etat qui doit me prendre en charge », a soutenu Diallo Cravate.

A rappeler que notre compatriote, Amadou Sadio Diallo a fait fortune dans ce qu’on appelait le Zaïre du Maréchal Mobutu Sesse Seko. Mais, entre la fin 1995 et le début de 1996, Diallo Cravate a été arrêté, détenu et expulsé du Zaïre par les autorités de ce pays qui lui restent devoir plusieurs dizaines de milliards de dollars.

Finalement, une fois chez nous, le gouvernement du Général Lansana Conté s’est renseigné et a compris que son citoyen a simplement été expulsé parce que le Zaïre lui devait d’importantes sommes d’argent. La Guinée a ainsi décidé et annoncé officiellement son soutien à Diallo Cravate.
Depuis, une bataille judiciaire a été enclenchée entre la Guinée le Congo (Zaïre). Le gouvernement guinéen a porté plainte, le 28 décembre 1998, à la Cour Internationale de Justice (CIJ) à la Haye. Monsieur Amadou Sadio Diallo et la Guinée réclamaient au gouvernement Congolais et à plusieurs sociétés minières et pétrolières de ce pays, le payement des créances d’une valeur de 36 milliards de dollars américains.
Bref, le mardi 19 juin 2012, la CIJ a condamné la RDC au versement d’une indemnité estimée à 95 000 dollars US à la Guinée dans le cadre dudit contentieux. Une somme que Diallo Cravate n’a toujours pas obtenue.

Alpha Mamadou Diallo pour guineematin.com

Tel 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin