Labé : participation aux baptêmes, cantiques, lectures coraniques… Bilan 2016 de la préfecture

Quelques jours seulement nous séparent de l’année 2017, moment propice pour les différents services de dresser un bilan annuel pour faire le point sur les activités effectuées au cours de l’année et envisager des actions correctives. C’est dans cette logique que la préfecture de Labé, via son porte parole, Thierno Aliou Barry, le directeur préfectoral de la jeunesse, a indiqué, au micro de Guineematin.com, les actes posés pendant l’année 2016, les difficultés qui ont freiner la bonne marche des activités et les perspectives en cours pour relever les défis pendant l’année 2017.

Selon Thierno Aliou Barry, le budget doit s’équilibrer en recette et dépenses et approuvé par le conseil administratif préfectoral. c’est pourquoi dit il, « pour l’année 2016, si mes souvenir sont très exacts,  le budget est aux environs de 785 à 970 millions de francs guinéens », a-t-il confié à Guineematin.com avant d’égrainer les activités réalisées par son service.

« Pour cette année 2016 l’autorité préfectorale a participé a plusieurs cérémonies comme des baptêmes; des cantiques, des lectures coraniques, des maladies, etc. Le deuxième volet, c’est l’appui que le cabinet du préfet a fait aux différents services. Pour la jeunesse, le préfet a appuyé, dans la fourchette de 13 à 14 millions 500 mille francs guinéens, la direction préfectorale de la jeunesse  pour participer au championnat régional de football en présentant l’équipe le Kolima FC, on a aussi accompagné le club des espoirs pour la montée en D2 a Nzérékoré. On peut toujours citer dans les actions, l’organisation de plusieurs tournois de Footbah dotés de trophée des personnalités du pays. C’est le cas de celui de Popodara au nom du préfet.  A la maison des jeunes, on aussi bénéficié d’un appui financier de  2 millions de francs guinéens pour entretenir la maison. Ce sont des actions menées par l’autorité préfectorale ».

Par ailleurs, M. Barry évoque la réglementation de 50 contractuels et l’équipement des bureaux du préfet, des généraux et du secrétariat central comme autres actions menées par son service cette année 2016.

« A ce jour nous avons 50 contractuels tous intégralement payés jusqu’en décembre. Cela est un effort fournit.  il faut aussi remercier l’autorité qui à chaque émeute, fait des réquisitions pour le maintien de la paix. Donc, il faut carburer les services de sécurité, il faut également les prendre en charge. Sur le plan sanitaire, de gros efforts ont également été fournis. Il faut aussi saluer l’engament et la disponibilité de l’autorité à accueillir les délégations gouvernementales en mission dans notre cité. Nous avons reçu beaucoup de missions gouvernementales. Toutes ces délégations viennent avec leurs frais de mission mais, pour sillonner les collectivités, il faut carburer. Et, l’équipement du bureau du préfet et des deux secrétaires généraux plus le secrétariat central est déjà fait », a-t-il ajouté.

S’exprimant sur les difficultés, le représentant du préfet a annoncé à Guineematin.com, qu’elles restent diverses et variées. « Les difficultés ont été énormes compte tenu de la campagne électorale présidentielle, les conséquences néfastes du virus Ebola. Du point de vu recouvrement des impôts, ce n’est pas facile. Il y’a le phénomène mondial, a l’heure qu’il fait, sur le plan mondial ce n’est pas facile ».

Au regard de ces actions et difficultés énumérées, la préfecture de Labé, via son représentant, s’engage à améliorer les actions de 2017 au service des citoyens de la préfecture ; « nous allons faire des propositions et soumettre au conseil administratif préfectorale.  Nous allons tenir compte de ce bilan 2016, voir les insuffisances et apporter des corrections pour l’année 2017. Mais rassurer vous  que ces actions iront dans le cadre du développement ».

De Labé, Yayé Aïssata Diallo pour Guineematin.com

Tél: (00224) 620 03 66 65

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS