Bisbilles entre russes et guinéens à Enco 5 : Anatoly Tourchano réclame 5 millions au syndicat

Les relations entre le Russe, Anatoly Tourchano et les membres du syndicat de travailleurs de la société Enco 5 ne sont pas au beau fixe, depuis le 14 novembre 2016, a appris Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Par manque de payement des loyers, le service technique du Patrimoine Bâti Public a fermé les services de la société Enco 5 depuis le 3 Août 2016. Après cette fermeture, ils ont demandé à ce que  tous les engins de la société soient immobilisés jusqu’à ce que les négociations aboutissent. Mais, malgré cette interdiction, il se trouve que le chef de chantier, Anatoly Tourchano continuait à utiliser  son véhicule de service que la société lui a remis.

Dans le but d’aider la direction du Patrimoine bâti Public de passer vite aux négociations avec Enco 5, les membres du syndicat des travailleurs prennent l’initiative d’immobiliser le véhicule du chef de chantier.

C’est ainsi que le 14 novembre 2016, ils ont réussi à le faire descendre du véhicule pour l’immobiliser. N’ayant pas apprécié cet acte des syndicalistes, Anatoly a porté plainte contre eux pour vol et menace. Il soutient qu’en descendant du véhicule sur fond de menaces, il a dû laisser une sommes de 5 millions de francs guinéens qu’il n’aurait jusqu’à présent pas retrouvé.

L’affaire portée devant le Tribunal de Première Instance de Dixinn, les prévenus et le plaignant ont été entendus ce jeudi 29 décembre 2016.

Les prévenus ont tous nié avoir proférer des menaces à l’encontre du plaignant. Quant au vol, ils disent tous que le véhicule en question se trouve être garé avec les autres engins de la société, immobilisée au PA de la société.

Pour éclairer la lanterne des uns et des autres, le tribunal a sollicité la comparution entre autres des personnes comme : le chauffeur du véhicule,  Moustapha Bangoura ; du directeur de la société, Abass Diallo ; du commandant du PA, Sagno Camara et l’ex directeur de la société, Sékou Sampil…

Pour la poursuite des débats, le tribunal a renvoyé le procès au 12 janvier 2017.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS