Les conflits entre éleveurs et agriculteurs refont surface en Guinée forestière. Dans la journée d’hier, mercredi 28 décembre 2016, les deux camps se sont livrés à des scènes de violence, a appris Guineematin.com, d’une source basée à Foumbadou, sous-préfecture relevant de Lola.

Selon monsieur Lancei Camara, joint au téléphone par Guineematin.com, « ce sont des bœufs venus du village de Dialakorodou-Kindika, dans  Beyla qui ont détruit un champ du village de Faboridou, dans Lola. Ils sont venus dévaster le champ de riz d’un cultivateur. Quand le cultivateur a trouvé que les bœufs ont fini de détruire son champ, il a tiré un coup de fusil sur un bœuf qui est mort sur le coup. Quand les propriétaires des bœufs ont vu ça, ils ont attrapé le propriétaire du champ qu’ils ont attaché avant de le bastonner. Ils l’ont maltraité avant de couper son doigt. Entre-temps, c’est le fils du propriétaire du champ qui est venu trouver cette situation. Il est aussitôt revenu alerter les gens du village qui sont partis aux nouvelles », a expliqué monsieur Camara.

Par la suite, notre interlocuteur ajoute que les villageois de Faboridou ont décidé de rendre la monnaie de leur pièce  aux éleveurs, déjà rentrés à Dialakorodou-Kindika situé à environ 15 kilomètres. « Ils sont partis à leur tour à la recherche des éleveurs. Ils ont détruit trois (3) cases avant de rentrer. Mais, il n’y a pas eu de morts. Le blessé a été envoyé à l’hôpital de Beyla et actuellement (11 h 25, ndlr) le calme est revenu ici », a précisé Lancei Camara.

Ce énième épisode relance le débat sur la difficile cohabitation entre éleveurs et agriculteurs dans notre pays. De nombreux observateurs pointent du doigt la négligence des autorités qui ne parviennent toujours pas à gérer cet épineux dossier.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin