En conférence de presse pour le bilan annuel de son département, le ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l’Administration, monsieur Sékou Kourouma, a annoncé que le gouvernement guinéen a recruté un total de 9 723 dont 343 recrutés à l’interne. La rencontre s’est tenue dans l’après-midi de ce vendredi 30 décembre 2016, rapporte le journaliste de Guineematin.com qui est dans la salle de conférence dudit département.

Selon les statistiques dévoilées par monsieur Sékou Kourouma, le ministère de l’Enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation a été le plus grand pourvoyeur d’emplois. Le département du Docteur Ibrahima Kourouma a recruté cinq mille nouveaux fonctionnaires pour assurer la formation aux jeunes guinéens.

Le deuxième pourvoyeur d’emplois, selon toujours la communication du ministre de la Fonction publique, c’est le ministère de la Santé publique et de l’hygiène. Le département dirigé par Docteur Abdourahmane Diallo a recruté, cette année, 3 855 nouveaux fonctionnaires pour essayer de relever le défi sanitaire de la Guinée.

Très loin derrière ces deux pourvoyeurs d’emplois, arrive le ministère de l’Emploi, de l’Enseignement Technique, de la Formation professionnelle et du Travail. Le département de Damantang Albert Camara n’a recruté cette année que cinq cent (500) nouveaux fonctionnaires.

Un peu moins, avec le Projet « Rajeunir et féminiser l’administration », qui a 312 fonctionnaires.

Au compte de la Cour des comptes, qui est toujours inactive, ils sont 18 dont 8 conseillers référendaires et 10 magistrats.

Pour le compte de la présidence de la République, 17 inspecteurs d’État.

Et, pour le compte du ministère de l’Economie et des finances, 21 inspecteurs des finances.

Bref, un grand total de 9 723 dont 343 recrutés à l’interne. Donc, ce sont seulement 9 380 « nouveaux » fonctionnaires. A noter que plusieurs d’entre eux n’ont été recrutés que sur papier. Il reste encore des actes à prendre comme pour les conseillers référendaires qui attendent depuis de nombreux mois un décret d’affectation à la Cour des Comptes.

Un jeune, un emploi ? On est encore très très loin du compte…

A suivre !

Abdoulaye Oumou Sow est au ministère de la Fonction publique pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin