La plénière de ce 4 janvier 2017 marquera la fin de la session budgétaire 2016 et totalise 94 députés pour examiner trois textes de convention, d’accord et de prêt. Mais juste après avoir décliné l’ordre du jour, les députés du groupe libéral-démocrate sous l’égide de Dr Fodé Oussou Fofana, après avoir soulevé des questions de procédure, ont quitté la salle, a constaté sur place Guineematin.com à travers son équipe de reporters.

Pour les Libéraux démocrates, la loi qui indique une période de 90 jours pour le déroulement de la session a été violée et par conséquent, il n’entend pas participer à une plénière si ce n’est la clôture, comme initialement indiquée dans le dernier chronogramme de la session, (ndlr : adopté le 15 décembre passé).

Dr Fodé Oussou Fofana, ne s’est pas limité là. Il rappelle que ce sont les codes de collectivité et électoral qui devaient être votés et non les conventions… Mettant à exécution sa menace, le chef de file de l’opposition parlementaire a demandé aux membres de son groupe politique de « quitter la salle ». Ce qu’ils ont fait, laissant derrière eux les autres députés de la majorité parlementaire et de l’alliance républicaine.

Le Président de l’Assemblée nationale, l’Honorable Claude Kory Kondiano, a expliqué qu’aucune « loi n’a été violée et la procédure a été respectée ».

Faut-il rappeler que les trois textes soumis au vote ce mercredi, 4 janvier 2017 portent sur :

Le Contrat de fourniture d’énergie électrique d’une capacité de 50 MW dans la ville de Conakry ;

L’Accord de prêt de la Banque islamique de développement à la Guinée dans le cadre du projet d’appui au secteur de la santé Post-Ebola ; et

L’Accord de financement du Projet régional d’amélioration des systèmes de veille sanitaire en Afrique de l’Ouest (REDISSE) de l’Association internationale de développement et la Guinée.

De l’Assemblée Nationale, Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin