Selon des informations confiées à Guineematin.com, à la mi-journée de ce vendredi 6 janvier 2017, l’arrêt des cours consécutif à la grève des enseignants contractuels au niveau des écoles secondaires a encore gagné du terrain pour atteindre l’enseignement technique dans la commune urbaine de Kankan.

« Que ce soit les écoles publiques, les écoles privées et même celles relevant du professionnel sont toujours fermées. C’est par crainte des représailles que les élèves du secondaire pouvaient organiser que les écoles techniques sont aussi fermées. Aucun cours ne se tient à l’école de la santé, au Centre Professionnel (CFP) et à l’Ecole Normale d’Instituteurs (ENI) », a dit notre interlocuteur.

Cet arrêt de cours dans les écoles de Kankan fait suite au mouvement de grève lancé par les enseignants contractuels qui protestent toujours contre leur non prise en charge à la Fonction Publique guinéenne.

La question qui se pose est de savoir pour combien de temps ces écoles resteront fermées et qu’est-ce qui est entrain d’être fait par les autorités pour la réouverture des classes ? Surtout quand on connaît l’impact négatif que cela peut entraîner dans le déroulement des programmes.

A rappeler que lors d’une rencontre avec le préfet de Kankan, avant-hier, mercredi 04 janvier 2016, Aziz Diop avait déclaré clairement aux grévistes qu’ils ne sont pas « indispensables ». Comme pour dire que la situation n’est prête à se débloquer.

Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin