Elhadj Safioulaye Bah, préfet de Labé

De nombreux citoyens ont manifesté ce lundi 9 janvier 2017 pour exiger la démission sans condition du premier responsable de la commune rurale de Diari, sous préfecture de Diari, préfecture de Labé. Selon des informations confiées à la correspondante de Guineematin.com à Labé, Elhadj Thierno Saliou Diouldé Diallo est accusé de gestion opaque de deniers publics.

A en croire nos informateurs, la manifestation pacifique organisée dans la matinée de ce lundi a entrainé la paralysie de toutes les activités. Seul le centre de santé a assuré un service minimum. « On a manifesté pour demander le départ sans condition du maire de Diari et de son équipe. Le commerce n’a pas fonctionné et aucune école n’a ouvert ses portes. Il n’y a que le centre de santé qui a assuré un service minimum », a confié Mamadou Djely Diallo, le porte parole des frondeurs.

A la question de savoir quels sont les chefs d’accusations prononcés contre la première autorité de la commune urbaine de Diari, le porte parole des manifestants révèle : « Nous lui reprochons beaucoup de choses. Entre autres, nous avons le manque de considération de la population de Diari, plus précisément de la jeunesse. Malgré le financement de la commune, les maisons de la saponification et de la teinture ne sont pas fonctionnelles. Sa gestion est opaque, on ne comprend rien… » a-t-il regretté, avant d’ajouter que le maire, Elhadj Thierno Saliou Diouldé est d’ailleurs illégitime.

Hormis son départ sans condition, les manifestants demandent des comptes au maire de la commune rurale de Diari sur la gestion des fonds publics. « Nous réclamons le bilan de la vente de 162 boutiques du marché, la justification du financement de 35 millions de francs guinéens pour la boucherie, la justification du financement de 45 millions de francs guinéens pour la rénovation de la résidence du sous préfet. Les recettes résultant de la gestion des poteau des réseaux téléphoniques installés ici. Les équipements de la chute de Saala et les revenus provenant de cette chute ; car, il y a des milliers de jeunes qui viennent à chaque fois explorer cette chute. On se demande où va tout cet argent », a insisté le porte parole des protestataires, Mamadou Djely Diallo.

Pour le moment, nos tentatives pour avoir les versions du maire accusé et des autorités locales sur cette manifestation sont restées vaines. A préciser que les manifestants ont dit être déterminés à mener ce combat jusqu’à la satisfaction de leur revendication

De Labé, Yayé Aïssata Diallo pour Guineematin.com

Tél.: (00224) 620 03 66 65

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin