Depuis le 20 Décembre dernier, un conflit latent oppose les gardes communaux en service à la mairie de Mamou aux autorités de ladite commune. Au cœur du problème, le choix de la qualité et de la couleur du tissu à utiliser pour la confection de nouvelles tenues pour les gardes communaux afin de les différencier des autres corps habillés, notamment ceux de la police et de la gendarmerie, a appris le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

Selon ces hommes en uniforme, qui ont décidé d’arrêter toute activité à la mairie, le tissu de tenue proposé par les autorités communales est de mauvaise qualité. « Nous avons accepté d’ôter nos anciennes tenues comme nous ont suggéré les autorité de la commune. Mais, les tenues qu’on nous a envoyées sont de mauvaise qualité. Le tissu est transparent et laisse entrevoir les parties du corps », a expliqué Thierno Minkaïlou Barry, commandant de la garde communale centrale de la mairie de Mamou.

Alors, les agents ont expliqué à leurs autorités qu’ils ne porteront pas ces tenues. « Nous leur avons même fait des propositions de tissu, mais en vain. Les autorités tiennent mordicus à leur choix que nous ne pouvons guère accepter. Nous sommes des pères de familles et nous ne pouvons pas nous permettre de porter des habits qui laissent apparaître les parties intimes de nos corps », a ajouté le commandant de la garde communale centrale de la mairie de Mamou.

Du côté des autorités communales, on parle plutôt d’une réticence des gardes communaux à abandonner les anciennes habitudes. « Lors du dernier séjour du Général Ibrahima Baldé à Mamou, nous avions tenu une réunion à la gendarmerie. Une réunion au cours de laquelle, il nous a été dit de chercher de nouvelles tenues pour les gardes communaux. C’est ce qui fut fait. Mais, les gardes communaux ont manifesté un dégoût total à la couleur du tissu. Ils ont argué qu’en paraissant avec ces tenues, les citoyens vont se marrer d’eux. Mais, en vérité, ils ne veulent pas abandonner leurs anciennes habitudes », a répondu Mamadou Alpha Barry, le président de la délégation spéciale de Mamou.

D’ailleurs, monsieur Barry a décliné toute responsabilité de la mairie face au comportement de certains gardes communaux qui continuent de porter leurs anciennes tenues pour se balader en ville. « Nous avons remarqué qu’il y a des gardes communaux qui continuent de porter les tenues de la gendarmerie ou de la police pour se promener en ville. Cela n’engage en rien la commune. C’est à leurs risques et périls qu’ils le font », a fait observer la première autorité de la commune urbaine de Mamou.

Mais, que vont-ils envisager face à l’absence des gardes communaux à la mairie ? Le président de la délégation spéciale de Mamou n’a pas voulu donner aucune réponse…

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tél. : 622 97 27 22

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin