Les membres du Front National pour la Défense des Droits des Citoyens (FNDDC) sont très remontés contre un des leurs, en l’occurrence Dr Faya Millimono, après sa rencontre avec le professeur Alpha Condé. Il y en a qui parlent de trahison de la part du président du Bloc Libéral, a appris Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Dans un entretien accordé à un de nos reporters ce mardi 17 janvier 2017, Abdoulaye Kourouma, président du parti Rassemblement pour la Renaissance et le Développement (RRD), n’a pas été tendre avec Dr Faya. D’entrée de jeu, le jeune politicien explique que le FNDDC n’a pas été informé avant ladite rencontre.

« Dr Faya l’a fait seul, sans contacter les autres. Chose que nous condamnons. C’est une démarche solitaire et même une trahison, parce qu’il y a eu des membres du Front qui avaient initié une rencontre avec le président Alpha Condé dans le cadre de la signature de nos pétitions. Faya s’était opposé. A notre grande surprise, après une conférence de presse du FNDDC où on est resté ensemble jusqu’à 16 heures,  Faya est allé rencontrer le président de la République nuitamment, sans informer quelqu’un », a expliqué Abdoulaye Kourouma.

Par ailleurs, le président du RRD dit condamner cette attitude de Dr Faya qu’il considère comme étant une faute politique. « Dr Faya s’est excusé publiquement au cours d’une réunion restreinte de notre Front. Mais, une faute politique ne se gère pas dans les couloirs. Faya a fait une faute politique. Parce qu’à partir du moment où le front est entrain de mener le combat pour tout le peuple de Guinée, il ne peut pas se faire coopter par le président de la République (…). Nos amis de l’opposition républicaine que nous avons quittée vont penser que nous sommes en train de nous faire manipuler ou de nous faire utiliser par la mouvance présidentielle », a fait remarquer Abdoulaye Kourouma.

Parlant des conséquences de cette attitude, le président du RRD soutient que désormais Dr Faya Millimono n’est plus le porte-parole du FNDDC. « Cette attitude est condamnable et comme Faya avait été choisi par les politiques membres du front comme étant notre porte-parole, nous allons le suspendre de cette fonction car c’est une trahison ».

Revenant sur les arguments de Dr Faya qui soutient avoir été invité à Sékhoutoureyah en tant que président du Bloc Libéral, Abdoulaye Kourouma les balaie du revers de la main. « Il n’est pas allé pour discuter sur des questions concernant le BL, mais sur le point 2 de l’accord politique du 12 octobre. Je croyais que Faya était un homme sincère mais, je doute qu’il ne soit utilisé pour déstabiliser l’opposition », a lancé notre interlocuteur.

En outre, Abdoulaye Kourouma a laissé entendre qu’il n’y a de fissure de l’opposition républicaine et que c’est seulement le point 2 de l’accord politique qui n’est pas perçu de la même manière. Pour le reste, ajoute-t-il, il y a une convergence de vue sur les problèmes de mauvaise gouvernance, de corruption et d’insécurité qu’il impute au régime du professeur Alpha Condé.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin