L’analyse des certains points de revendications mentionnés dans le mémorandum élaboré par certains citoyens de Diari contre le maire de la Commune Rurale laisse apparaître le drame d’un pays dans lequel on confond banalement, pour ne pas dire bêtement, ‘’jeunesse et critère d’excellence’’, constate un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Ces jeunes manifestants de Diari qui ont comme porte-parole un enseignant en situation de classe, Mamadou Djély Diallo demandent le départ sans conditions du maire de la commune rurale, Elhadj Thierno Saliou Diouldé Diallo pour des faits aussi insensés que les points suivants :

–          le maire doit être limogé, parce que son fils a manqué du respect à un enseignant qui se trouve être le porte-parole des manifestants ;

–          le maire doit être limogé, parce que les notables de Diari refusent à la jeunesse l’organisation de soirées dansantes ;

–          le maire doit être limogé, parce que les places du hangar construit nouvellement au marché de Diari n’ont pas encore été attribuées à des citoyens ;

–          le maire doit être limogé, parce que le conseil communal tient à lui : « certains conseillers refusent que le maire démissionne » ;

–          le maire doit être limogé, parce qu’il y a des effets de la commune rurale qui sont gardés dans les locaux de l’unité de saponification ;

On n’a plus aucune raison de douter des perspectives de développement de cette collectivité rurale de Labé, parce que ce sont les leaders de ce mouvement de protestation qui veulent désormais prendre le destin de Diari en main.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphones : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin