Guinée : lancement du code de bonne conduite des médias en période électorale

Le représentant résident du Centre Européen d’Appui Électoral (ECES) et chef de projet pacte 2, monsieur Dominique Weerts, en collaboration avec les représentants des associations de presse (comité de suivi) a procédé au lancement du code de bonne conduite des médias en période électorale, ce mardi 24 janvier 2017, à la maison de la presse. La démarche vise à outiller les hommes de médias pour une couverture correcte du processus électoral, a appris un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Dans sa communication, le représentant résident de ECES en Guinée a d’abord rappelé que ce code de bonne conduite, contrairement aux précédents codes, a été obtenu avec l’accord de toutes les associations de presse, à l’issue d’un atelier organisé dans un réceptif hôtelier de Conakry en début du mois de janvier 2016.

Dominique Weerts, représentant de ECES, code de bonne conduite Après l’adoption de ce code, place à sa vulgarisation. Pour ce faire, ECES a annoncé trois sessions de vulgarisation, de présentation et d’appropriation de ce code par les journalistes. « On aura une qui se fera à Conakry à partir du lundi 30 janvier afin de pouvoir ensemble re-parcourir ce code. Parce que le plus important, il me semble, ce n’est pas seulement le petit bouquin qu’on a, mais l’axe le plus important pour moi, ce sont les personnes qui sont autour de moi, c’est le fameux comité de suivi. Ce comité ne sera pas un comité de discipline de la fonction ou de la profession du journalisme ; mais, plutôt un comité qui va faire en sorte qu’une fois qu’on l’aura diffusé à l’intérieur du pays avec les séminaires de N’Zérékoré et de Mamou, pour qu’il soit question de le revisiter et voir comment on peut l’améliorer », a expliqué monsieur Dominique Weerts.

De son côté, Talibé Barry, Directeur Général du Groupe « City Fm/la république », et président du comité de suivi du code de bonne conduite, a indiqué que ledit code, fruit de trois journées de travail, rappelle certains principes du métier. « En ses 15 articles, 9 ressortent l’attitude qui doit être celle du journaliste dans la couverture des élections dans notre pays. Ce code est tellement important qu’il concerne dans ce cas-ci les élections de proximité, des électeurs face à plusieurs candidats, face à plusieurs choix. Donc, les journalistes ont forcément un rôle à jouer pour aider les citoyens à avoir un regard plus lucide sur ce que les uns et les autres ont à leur proposer », a entre autres fait remarquer le Président du comité de suivi du code de bonne conduite des journalistes.

Enfin, Talibé Barry a expliqué que le comité de suivi du code de bonne conduite, composé de sept (7) membres, veillera à ce que ce code ne soit pas aux oubliettes comme les précédents codes. Pour cela, il a dit que le comité fera très prochainement des propositions d’activités, notamment de monitoring qu’il va déposer au niveau de ECES en vue d’un accompagnement.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS