Manifestation contre le maire de Diari : un barrage qui renvoie à la lutte contre l’étranger

Les adversaires du maire de la commune rurale de Diari, ont posé ce jeudi, 26 janvier 2017 un acte symbolique qui suscite beaucoup de commentaires et interprétations dans les milieux des proches parents du doyen Elhadj Thierno Saliou Diouldou Diallo, a constaté un correspondant de Guineematin.com dans la région.

La famille et les amis du maire de cette commune rurale située à près de 30 km du Chef-lieu de la préfecture de Labé, ont été surpris d’apprendre, ce jeudi 26 janvier 2017 que des fils de la sous-préfecture ont érigé un barrage pour empêcher Elhadj Thierno Saliou Diouldé Diallo de rentrer dans la cité.

Pour bon nombre des parents du maire, cette option aussi radicale que symbolique semble être inspirée par une volonté inavouée des enfants de Diari de lutter contre ‘’l’étranger’’ : « on a l’habitude d’apprendre qu’une frange importante de la population de telle ou telle autre localité s’est soulevée contre une autorité, mais généralement les manifestants peuvent aller jusqu’à barricader le bureau de l’intéressé pour l’empêcher d’y accéder. On n’a jamais appris qu’une autorité a été empêchée de  rejoindre chez lui » avance un enseignant à la retraite habitant le quartier de Tata 1.

Cette surprise est partagée par ce chauffeur, originaire de Nadhel (dans la Commune Urbaine de Labé), village natal du maire de la Commune Rurale de Diari : « On en veut à Thierno Saliou Diouldé, parce qu’il n’est pas de Diari » accuse-t-il.

En réalité, Elhadj Thierno Saliou Diouldé Diallo avait été envoyé à Diari par son père Thierno Hady Nadhel pour étudier le Coran alors qu’il était tout petit. Il y vit depuis plus de 60 ans maintenant.

C’est pourquoi, ses proches estiment que ceux qui ont érigé ce barrage alors que le maire était au siège de la préfecture veulent rappeler à l’intéressé que « malgré tous les services rendus à la collectivité, Thierno Saliou Diouldé reste et demeure un étranger à Diari. C’est une façon de dire au vieux de rester chez lui à Labé» insiste-t-on. A moins que l’on se soit trompé !

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphones : (00224) 622 269 551 & 657 269 551  

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS