Violences sur les manifestants à Kaloum : « Bafoé » et ses hommes bastonnent les élèves

Comme nous l’annoncions précédemment, les élèves du lycée 2 octobre et ceux du collège château d’eau, dans la commune de Kaloum, étaient dans la rue ce jeudi matin pour exiger le retour des enseignants contractuels et le départ des ministres de l’enseignement pré universitaire et de la fonction publique. Comme d’habitude, les forces de l’ordre, à leur tête le colonel Ansoumane Camara, alias Baffoé, ont usé de la violence pour disperser les élèves fortement mobilisés à la devanture du ministère de l’enseignement pré universitaire, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est le commandant des unités d’interventions de la police en personne qui pilotait les opérations de matraquage des élèves sur le terrain. Le colonel Baffoé en personne a été vu par notre reporter entrain d’asséner des coups aux malheureux jeunes élèves à la devanture du ministère de l’enseignement pré universitaire. Le colonel s’est servi d’une ceinture pour administrer des coups  à des élèves sans défense.

Après avoir montré le chemin à ses hommes, ceux-ci n’y sont pas allés du dos de la cuillère, comme ils savent bien le faire d’ailleurs.

Une autre scène de la même envergure s’est déroulée au boulevard Diallo Telly non loin de la mosquée sénégalaise. Là, des policiers n’ont pas hésité à poursuivre et bastonner des élèves qui cherchaient un hypothétique refuge alors qu’ils étaient en compagnie du ministre de la citoyenneté et des droits de l’homme.

Le plus révoltant dans cette bastonnade est de voir un officier supérieur de la police, le colonel Baffoé, se livrer à des scènes de violence contre des élèves dont certains sont des adolescents. Les leçons sur la reforme des services de sécurité ont apparemment été bien assimilées par nos hommes en uniformes.

 Mouctar Barry pour Guineematin.com

Tel: 621 607 907

 

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS