Comme annoncé précédemment sur Guineematin.com, le Front National pour la Défense des Droits des Citoyens revient au devant de la scène après une dizaine de jours de trêve. Cette coalition de partis politiques et de mouvements de la société civile,  opposé au point 2 de l’accord politique du 12 octobre dernier, ne file pas le même coton depuis la rencontre entre Dr. Faya Millimono et le professeur Alpha Condé.

La crise qui s’en est suivie fait qu’il y a désormais deux (2) camps opposés. Réunis hier jeudi au siège du RRD à Sangoyah, les politiciens membres dudit ont décidé de se trouver un nouveau coordinateur, en la personne de Diabaty Doré. Pendant ce temps, le groupe composé Dr Faya Millimono et des jeunes de la société civile ne reconnait que le député Alpha Ibrahima Sila Bah comme coordinateur du mouvement.

Interrogé ce vendredi 03 février ce sur cet état de fait, l’honorable Alpha Ibrahima Sila Bah dément les propos tenus par Abdoulaye Kourouma qui soutient que le mandat du coordinateur est de trois (3) mois. « On n’a jamais parlé de limitation du poste de coordinateur. Ils veulent distraire le monde. Tout ce qui se passe là, toutes ces altercations, c’est des règlements de compte entre partis politiques qu’on cherche à transporter pour miner le front. C’est tout. Ce qui nous lie c’est la lutte contre le point 2 de l’accord. Et, ce combat là nous sommes entrain de le mener. Ce n’est pas ceux qui parlent là qui étaient assis autour de la table à l’Assemblée Nationale quand cette question était entrain d’être discutée. Ils peuvent s’agiter et dire tout ce qu’ils veulent. Ça vraiment c’est leur affaire », lance le président du PGRP.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin