A l’occasion de la visite du chef de l’Etat, Alpha Condé, prévue après-demain, dimanche 05 février 2017, les étudiants de l’université de Kankan sont massivement invités à la réception. Seulement, pour éviter le scénario de Gamal Abdel Nasser, il y a quelques jours, ceux de Kankan sont interdits de réclamer les tablettes au Président Condé, a appris Guineematin.com à travers son correspondant local.

Selon nos informations, le recteur de ladite université, Dr Sékou Kaba, a entrepris des séances de sensibilisation des étudiants depuis hier, jeudi 02 février 2017. Face aux étudiants réunis autour du mât ce vendredi 03 février 2017, Dr Sékou Kaba a déclaré : « J’ai entrepris une série de prises de contact avec vous dans le cadre de la sensibilisation pour parler avec vous des problèmes de l’université. Nous devons accueillir le Président de la République, le professeur Alpha Condé, pour deux rasons : premièrement, il a des projets personnels pour l’université. Il s’agit notamment de l’extension du campus vers Bordeaux ; et, deuxièmement, parce qu’il est le père de la nation. C’est pourquoi, j’invite toute la communauté des étudiants à gérer leurs émotions. Sinon, nous risquons de perdre des projets importants. Vous savez, l’université a une place de choix dans cette réception. Sortez donc pour recevoir le Président dans le calme et la sérénité », a-t-il demandé.

Pour appuyer le recteur, le président du conseil des étudiants, Ibrahima Kemo Sacko, a demandé à ses pairs de faire preuve de sagesse : « Tout ce que je peux dire aux étudiants, c’est de faire preuve de sagesse et je suis convaincu que le message est compris », a-t-il estimé.

« Au paravent, Ibrahima Kemo Sacko était aussi passé dans certaines salles de classe pour demander clairement aux étudiants de ne pas réclamer les tablettes », nous a confié une étudiante qui a préféré garder l’anonymat.

Après cette sensibilisation, d’autres étudiants ont estimé que cette visite du chef de l’Etat est un moment opportun pour lui rappeler ses promesses pendant la campagne présidentielle de 2015. « Si je dois participer à la réception, c’est pour partir avec une pancarte sur la quelle je vais écrire ‘’où est ma tablette’’ », lance un étudiant visiblement déterminé.

Alors, ces étudiants se plieront-ils au diktat de leur recteur ou bien certains oseront réclamer au professeur Alpha Condé les tablettes promises lors de sa campagne présidentielle ?

A suivre !

De Kankan, Amadou Oury Souaré pour Guineematin.com

Tel: 628 42 16 32

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin