Comme annoncé précédemment sur Guineematin.com, l’assemblée générale du RPG-Arc-en-ciel s’est tenue ce samedi 04 février 2017. Prenant la parole, l’ancien ministre Alpha Ibrahima Keira a profité de l’occasion pour se prononcer sur le débat autour du troisième mandant qui défraie la chronique actuellement, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Ibrahima Keira demande « que les donneurs de leçon attendent leur tour. D’ailleurs, que le débat autour d’un énième mandat s’arrête. Nous voulons faire des routes en Guinée, des écoles, donner des maîtres aux élèves », dira-t-il.

Pour Alpha Ibrahima Keira «  le pourvoir c’est Dieu qui donne. Le pouvoir est dans les mains du RPG, attendez qu’on le laisse. Ceux qui sont pressés, qu’ils sachent que c’est Dieu qui donne le pouvoir. S’ils sont de bons croyants, qu’ils se taisent et qu’ils nous aident à travailler en tant que patriotes. Qu’ils ne créent pas de zizanie et de diversion. Il y a beaucoup qui ne seront pas présents en 2020. Parce que beaucoup souffrent de diabète, de maladies incurables et chaque jour, ils sont dans les hôpitaux en France. Donc, qu’on nous laisse en paix avec cette affaire d’énième mandat. Nous travaillons dans l’intérêt de la Guinée. La Guinée n’est pas la Gambie ni le Congo. Nous sommes un pays phare de l’émancipation des peuples africains. Personne ne nous apprendra les leçons de la démocratie. Que le débat autour d’un énième mandat s’arrête », a-t-il martelé.

Poursuivant son intervention, l’ancien ministre de Lansana Conté rappelle que «pour le moment le pouvoir est entre les mains du RPG. Dans tous les pays les lois sont maniables en fonction des intérêts de la majorité. Que les intimidations cessent. Les bavardages inutiles, on n’en veut plus. Nous avons bénéficié de la confiance et du suffrage du peuple. C’est vrai, la démocratie est la participation de tous à l’œuvre commune de développement mais, quand on est en minorité, on ne fait pas de loi dans le pays. C’est la majorité qui fait la loi. Alors, quelle que soit la bienveillance d’une minorité, pour légiférer, si la majorité ne veut pas, cette loi n’aura pas sa place. Personne ne peut nous intimider », a lancé Alpha Ibrahima Keira.

Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 620848501 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin