Elhadj Mouhamadou M’Bello sur l’attaque qu’il a subie : « un d’entre eux m’a cogné au front avec son arme »

Dans la nuit du vendredi à samedi 4 février 2017, El hadj Mouhamadou M’Bello Diallo, imam et commerçant au grand marché de Madina, a reçu la visite d’hommes armés à son domicile à Cobayah, alors qu’il était en plein sommeil. Une dizaine de bandits armés ont réussi à défoncer la porte et emporter plusieurs biens, a appris Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Selon Elhadj Mouhamadou M’Bello Diallo, c’est aux environs de 2 h 30 du matin, qu’il a été alerté par son épouse Hadja Rouguiatou Diallo, qu’il y avait du bruit au niveau du portail. « Quand je suis descendu de l’étage pour voir ce qui est à l’origine de ce bruit, à ma grande surprise, j’ai aperçu un groupe d’hommes habillés en tenue de police et un autre habillé en civile. Dès qu’on s’est croisé, les malfrats m’ont dit qu’ils sont venus pour me tuer. Je leur ai répondu que seul Dieu peut me tuer.  C’est là qu’un d’entre eux m’a cogné au front avec son arme et m’a dit de monter avec eux dans ma chambre », a-t-il expliqué.

À en croire l’imam, l’opération a duré près de trois heures. Les assaillants  ont dévalisé la maison avant d’embarquer dans sa propre voiture des valises, des habits, des bijoux, de l’argent et autres objets de valeur. « Une fois dans ma chambre, les bandits ont retiré mon téléphone, la clé de ma voiture. Ils ont pris tout ce qu’ils pouvaient prendre. Nous sommes ensuite descendu dans la chambre de ma femme, ils ont pris là aussi tout ce qu’ils pouvaient prendre, notamment des bijoux, des ordinateurs… Heureusement que ma femme a appelé un de mes enfants qui habite à la Minière. C’est ce dernier qui est venue avec des gendarmes. Il s’en est suivi des échanges de tirs entre les deux groupes. C’est après ces tirs que les bandits ont réussi à s’échapper », a dit la victime.

Selon monsieur Diallo, l’intervention des gendarmes a empêché les bandits de fuir avec sa voiture et certains objets, même s’il estime qu’ils pouvaient faire mieux, en arrêtant les présumés malfrats.

Interrogé par notre reporter, Hadja Rouguiatou Diallo, toujours sous le choc, a dit avoir voulu descendre pour voir ce qui se passait au niveau du portail, mais a remboursé chemin lorsqu’elle a entendu son époux crier.

Enfin, Hadja Rouguiatou Diallo a exhorté les autorités à mener une enquête afin de retrouver les auteurs de cette attaque et de redoubler d’efforts en organisant des patrouilles nocturnes dans les quartiers.

De retour de Cobayah, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tel. (00224) 621 09 08 18

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS