Le PUP se moque de la présidence de l’UA par Alpha Condé : « il doit balayer d’abord devant sa porte… »

L’assemblée générale hebdomadaire  du Parti de l’Unité et du Progrès (PUP) s’est tenue ce samedi 4 février 2017 au siège national du parti sis au quartier Cameroun, dans la commune de Dixinn. Au cours de cette rencontre, pilotée par le président du parti Elhadj Fodé Bangoura, plusieurs sujets d’actualité ont été évoqués, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Des  sujets relatifs à la  présentation du bilan du parti pour l’année 2016, la nomination du président Alpha Condé à la tête de l’Union Africaine suivi de sa réception le jeudi 2 février 2017, ainsi que la crise Gambienne, ont été entre-autres questions évoquées.

Parlant du bilan de 2016, le président Fodé Bangoura a rappelé que le parti a  organisé le  Fidaou. Une cérémonie religieuse marquant la huitième année de la disparition de feu général Lansana Conté et l’installation des organismes du parti à l’intérieur du pays. «Nous avons organisé le huitième Fidaou à la mémoire de feu Général Lansana Conté.  Nous avons fait une tournée à l’intérieur du pays. Nous avons jaugé notre occupation sur le terrain. Nous avions mis en place des organismes en déroulant notre programme et nous avons relancé notre journal la ‘’Nation’’. Et maintenant, nous nous préparons pour les futures échéances électorales », a-t-il énuméré.

Revenant sur la désignation du professeur Alpha Condé à la tête de l’Union Africaine, Fodé Bangoura a émis des inquiétudes  par rapport à la  bonne gestion de ce mandat. « C’est qui est préoccupant pour moi, c’est ce qu’il faut faire de ce mandat. Il faut faire pour que l’Afrique soit unie. Mais pour que l’Afrique soit unie, il faut  que les guinéens soient d’abord unis. Vous ne pouvez pas dire à quelqu’un d’autre de balayer devant sa maison, alors que devant votre maison, il y a des ordures », a-t-il dit.

Concernant l’accueil qui a été réservé au président Alpha Condé, le président du PUP n’a pas caché son amertume par rapport à la journée décrétée chômée et payée par le RPG. « C’est  que je n’ai pas aimé dans ça, il faut que je le dise, qu’un parti politique ne demande pas à un gouvernement de décréter une journée chômée et payée. Puisque c’est un problème national, c’est une affaire du gouvernement. Que le porte-parole du gouvernement, que le ministre de la fonction publique qui est le patron de tous les travailleurs ou le premier ministre demandent cela. Mais, un parti politique ne doit pas se lever pour dire que c’est comme ça il faut faire », a dénoncé Fodé Bangoura.

Faisant une  analyse sur le dénouement de la crise Gambienne, il a laissé entendre que c’est le Sénégal qui a beaucoup gagné dans ça. « Le Sénégal c’est le voisin direct.  La Gambie n’a que le Sénégal comme pays voisin direct. Le président Sénégalais a bien géré. Il a hébergé le président Gambien élu, il a prêté serment  à l’ambassade du Gambie au Sénégal,  il a poussé la situation et la CEDEAO a travaillé », a fait observer Fodé Bangoura.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS