Libre Opinion : Demain, samedi 11 février 2017, le champion de Guinée, le Horoya athletic club, entrera en lice dans la ligue africaine des champions. Comme l’année dernière, le club de la banlieue de Conakry affrontera son adversaire de l’US Gorée. L’important pour le HAC est de tenir la dragée haute devant cette formation sénégalaise qui nourrit elle aussi de grandes ambitions pour cette saison.

Le match s’annonce de haute volée pour un Horoya qui n’envisage pas de s’arrêter en cours de route, car le club a su tirer les leçons de ses dernières participations dans cette même compétition. Le challenge est donc  d’aller le plus loin possible, histoire d’améliorer l’indice du football guinéen sur le plan continental. Certains réaménagements ont été opérés au sein du club, conformément à la vision de son président Antonio Souaré. Et le planning 2012-2017 devra sans aucun doute donner les résultats escomptés.

Le Horoya d’aujourd’hui est une formation jeune avec une association talentueuse et expérimentée qui tient la tête du championnat guinéen. Mais la compétition africaine étant une paire de manche, la détermination, l’esprit de lutte, et la forte concentration devront être la directive principale de la recherche du résultat positif.

Quant au club sénégalais, il faut dire que l’Union sportive Goréenne n’est pas née de la dernière pluie. C’est l’un des clubs sénégalais qui a prouvé sa valeur depuis de longues années sur le continent africain. Il a les jambes solides et le moral au top. Pareil adversaire mérite d’être pris aux sérieux. Le HAC n’entend pas laisser l’avance pour ce match aller en faveur du club sénégalais même si celui évolue dans ses propres installations du stade Demba Diop de Dakar. Le HAC est fortement motivé. Il sait que la suite de son parcours en Ligue des champions dépend en grande partie de ce match en déplacement. Le coach Victor Vzunka peut compter sur le talent individuel de chacun de ses joueurs et l’esprit d’équipe qui font du Horoya AC, le club champion de Guinée.

A Dakar le HAC retrouve son 12e homme pour l’aider à tenir la partie en attendant le match retour à Conakry : C’est la grande colonie guinéenne, qui apporte tout son soutien aux Rouge et blanc.

L’US Gorée est averti. Le HAC est un champion doublé d’un grand fonceur avide de résultats qui joue ce samedi 11 février. Il va mouiller le maillot pour la Champions ligue africaine, et montrer que le football guinéen est en plein renouveau sous le leadership d’Antonio Souaré. Un manager qui, de nos jours, est bel et bien l’homme qu’il faut pour le sortir le football guinéen de l’impasse.

L’option d’un match positif trône dans la tête des joueurs du coach Victor Vzunka. Et ils ont raison de jouer leur va-tout ce samedi au stade Demba Diop, car le stade du 28 septembre est plein d’impondérables.

Par Ibrahima Diallo, directeur général radio Liberté FM, depuis Dakar, Sénégal

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin