Assemblée nationale : un chronogramme pour la session extraordinaire

Depuis 14 heures, les députés guinéens ont ouvert la séance de ce samedi 11 février 2017 pour adopter un chronogramme de travail de la session extraordinaire, ouverte avant-hier, jeudi, a constaté un reporter de Guineematin.com à l’Assemblée nationale.

Conformément à la règle en la matière, le bureau de l’Assemblée a tenu sa réunion hier vendredi et une conférence des présidents en cours (depuis 11 h) pour affiner le programme de la plénière.

Même si aucune information officielle n’a filtré jusque là, de sources concordantes soutiennent que cette session extraordinaire prendra fin le 23 février, soit 15 jours francs en tout.

Certaines confidences ajoutent également, que cette session, en plus de l’adoption des lois électorales va approuver le règlement intérieur du Parlement, en discussion depuis l’arrivée de cette législature en janvier 2014.

Si les points de divergence semblent avoir été aplanis en ce qui concerne le règlement intérieur, notamment sur le mode de d’élection du bureau et la répartition des commissions entre les groupes politiques, un autre problème vient de se poser. Celui de la migration des députés de l’Udg d’Elhadj Mamadou Sylla, de la majorité parlementaire au groupe des libéraux démocrates dominé par l’Ufdg. Ces deux partis, Udg et Ufdg ont signé une alliance politique le 9 février.

Depuis, les débats seraient focalisés sur la composition du bureau de l’Assemblée nationale où l’Honorable Dembo Sylla, Vice-président de l’Udg (et candidat déclaré à la présidentielle de 2020), occupe le poste de 1er secrétaire parlementaire.

Mais pour d’autres voix encore non officielles, vu les implications financières d’une éventuelle augmentation du nombre de poste dans le bureau, cette position pourrait également être une solution pour adopter ce document essentiel (le Règlement intérieur) du Parlement, quitte à attribuer ce poste de 1er secrétaire parlementaire à l’opposition qui aura gagné en plus du poste de 3ème Vice-président, celui de 1er secrétaire parlementaire. Ce qui permettrait de maintenir à 11 le nombre de députés au sein du bureau qui dirige notre Parlement.

Pour rappel, le bureau de l’Assemblée nationale est composé jusqu’ici de 11 membres dont le Président élu lui, pour la durée de la législature. Les 10 autres, à savoir les quatre vice-présidents, les deux questeurs et les quatre secrétaires parlementaires sont élus pour un mandat d’un an renouvelable.

En plus de ces 11 responsables, il y a les trois présidents des groupes parlementaires, tous admis comme membres de droit.

De l’Assemblée nationale, Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS