Le ministre guinéen de la Santé, Dr. Abdourahamane Diallo, entouré de tout son cabinet, a conféré dans l’après midi d’hier, vendredi 10 février 2017, dans la salle de réunion de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) avec les partenaires techniques et financiers. L’objectif de cette importante rencontre visait à annoncer l’interruption du virus de la poliomyélite en Guinée et faire le bilan sur le nombre de personnes atteintes de la rougeole depuis le début de cette année, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Dans sa communication de circonstance, le Ministre de la Santé a commencé par faire la situation de la poliomyélite dans notre pays. Selon lui, entre 2014 et 2015, notre pays a enregistré 8 cas de poliomyélite (1 en 2014 à Siguiri et 7 cas en 2015 dont 6 à Siguiri et un en à Kankan).

Dr. Abdourahmane Diallo, ministre de la Santé

Selon Dr. Abdourahamane Diallo, étant entendu qu’un seul cas de poliomyélite est considéré comme une épidémie, le Département de la santé, sur instruction du Chef de l’Etat, a tout de suite mis en place des stratégies pour juguler cette maladie. « D’abord, au niveau stratégique, nous avons créé une cellule nationale de riposte contre l’épidémie de poliomyélite en Guinée. Nous avons identifié un conseiller spécial juste pour la lutte contre cette épidémie de poliomyélite. Il y a eu une mobilisation intersectorielle sans pareille qui a inclu plusieurs départements ministériels, etc. Sur le terrain, il y a naturellement ce que beaucoup d’entre vous ont suivi, la vaccination. Il y a eu 3 journées locales de vaccination, notamment à Kankan, Faranah, N’Zerekoré et à Labé ; et, 6 journées de vaccination sur l’ensemble du territoire national. Au cours de cette dernière journée de vaccination, il y a eu plus de 3 700 000 enfants, âgés de 0 à 5 ans, qui ont été vaccinés », a-t-il cité, tout en rappelant que ces ripostes ont permis à interrompre la circulation du virus de la poliomyélite en en Guinée.

Parlant de la rougeole qui s’est déclarée dans notre pays en début d’année, le Ministre de la Santé a rappelé que c’est grâce au système de surveillance épidémiologique mis en place par son Département que « très rapidement, 417  cas suspects de rougeole ont été détectés. Et, encore une fois, grâce à nos moyens de diagnostic maintenant disponibles, nous avons réussi à confirmer 122 cas. Ces cas se retrouvent dans les préfectures de N’zérékoré, Guéckédou, Forécariah, Fria, Kindia, Dubréka et également à Conakry », a indiqué Docteur Abdourahmane Diallo, avant d’apporter deux précisions : « la première, c’est le fait que le système de surveillance épidémiologique a marché parce qu’il a permis très rapidement de remonter cette information au sujet de l’existence des suspects ; et, également, le fait que nous puissions confirmer ce diagnostic ici est vraiment quelque chose d’important à relever », s’est-il félicité, tout en rappelant que cette épidémie est peu mortelle et que le soin approprié est la vaccination.

Professeur Joseph Ki-Zerbo, représentant pays de l'OMS en Guinée

Professeur Joseph Ki-Zerbo, représentant pays de l’OMS en Guinée

De son côté, le Professeur Joseph Ki-Zerbo, représentant pays de l’OMS en Guinée, a salué les nombreux progrès que notre pays a réalisés en terme de lutte contre la poliomyélite. Selon le patron de l’OMS en Guinée, grâce à ces progrès et aux efforts du personnel soignant, sous le leadership du Ministre de la Santé, ont permis d’interrompre la circulation de la maladie en Guinée. « Il faut noter que la vaccination est l’une des interventions de santé publique les plus efficientes, c’est à dire lorsqu’on investit dans la vaccination, on retire des gains qui vont bien au-delà de ce qu’on a investi. Il a été estimé que un franc investi dans la vaccination, apportait en retour près de 17 francs. Donc, c’est l’une des interventions de santé les plus efficientes », a expliqué le Professeur Joseph Ki-Zerbo, rappelant que son organisation va toujours accompagné notre pays dans l’amélioration de son système de santé.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin