Ce samedi, 11 février 2017, l’Assemblée nationale se réunit pour discuter et adopter un chronogramme de travail de la session extraordinaire, ouverte cette semaine, a constaté un reporter de Guineematin.com cet après-midi. 

Devant les 70 députés présents, le Président de l’Assemblée nationale, Claude Kori Kondiano, président de séance a donné l’ordre du jour portant sur :

-l’aménagement et à l’adoption du Projet de chronogramme de la session et

-l’aménagement et l’adoption du projet de loi portant autorisation de ratification des résolutions 612 et 613 du Conseil d’Administration de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement, relative à la souscription de la République de Guinée à l’augmentation du capital de la BIRD.

La parole a été ensuite donnée aux parlementaires. Mais avant, les motions ont été sollicitées par les présidents des groupes parlementaires de la majorité, Amadou Damaro Camara et du groupe Libéral-démocrate, Dr Fodé Oussou Fofana.

Pour le Chef de la majorité, « suite à la dénonciation de l’alliance UDG-RPG Arc-en-ciel, les Honorables députés Dembo Sylla et Mamadou Sylla démissionnent du Groupe parlementaire ». Par conséquent, poursuit-il, « ces deux députés sont remplacés partout où ils occupaient des fonctions. Il est remplacé par Sékou Benna Camara … ».

Dr Fodé Oussou Fofana Président des Libéraux-démocrates, s’est dit « heureux d’annoncer de l’arrivée dans le groupe parlementaire Libéral démocrate des honorables députés Mamadou Sylla et Dembo Sylla ». Avant de rappeler que « l’Assemblée a un Règlement intérieur et des lois qui doivent être respectées. Si dans une alliance, Dembbo Sylla occupait une position dans le bureau, il n’a pas été désigné par simplement la majorité parlementaire, mais par l’ensemble des députés ». D’ici qu’on examine le Règlement intérieur personne « ne peut destituer un membre du bureau en attendant qu’on examine le Règlement intérieur », a souligné le vice-président de l’Ufdg.

Le Président du groupe RPG-en-ciel, Damaro Camara, de précisé que « quand on prend une décision politique, on assume les conséquences. Pour nous, il ne nous représente plus dans le bureau ».

Après ces interventions, les motions ont continué de pleuvoir les unes pour soutenir la mesure et les autres pour condamner le remplacement de l’Honorable Dembo Fofana au poste de premier secrétaire parlementaire avant que le Rapporteur général ne réussisse à présenter le document de programme.

Entre temps, Dr Ousmane Kaba, ancien président de la commission Economie finances, plan et coopération internationale, désormais député non inscrit (depuis qu’il a osé dénoncer les propos ethnocentriques du président Alpha Condé), a pris la parole pour annoncer publiquement qu’il représente désormais le parti PADES au parlement…

La suite ? Guineematin.com suit pour vous !

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin