La situation du système éducatif guinéen, caractérisée par un congé forcé imposé aux élèves et étudiants de Guinée, interpelle de nombreux acteurs de la vie nationale. C’est dans ce cadre que la formation politique Nouvelles Forces Démocratique (NFD) s’est prononcée hier mardi 14 février 2017 sur la fermeture des écoles dans notre pays. Dans une déclaration rendue publique à son siège à Bambeto, dans la commune de Ratoma, les NFD estiment que la Guinée «  s’est accoutumée au sabotage et à la négligence du système éducatif ».

La déclaration, lue par Mamadou Bhoye Sall, membre du  bureau politique national des NFD, dresse un sombre tableau du système éducatif guinéen et préconise des solutions. « Depuis longtemps, le système état de l’existence de problèmes multiples et variés qui nécessitent un assainissement général tant sur la forme que sur le fond, le réaménagement et les états généraux paraissent inévitables pour la remise à niveau et l’actualisation de l’ensemble des programmes d’enseignement. Ceci permettrait de redorer le blason et permettre à la Guinée de regagner sa place d’antan. Rappelons que la Guinée fut jadis un véritable pôle d’attraction pour beaucoup de pays d’Afrique et un exemple avéré tant dans la sous-région et au delà, en termes de qualité de l’enseignement ».

Par ailleurs, la déclaration s’en prend à la mauvaise qualité de la formation et à son impact sur le chômage des jeunes. « Nous profitons de l’occasion pour souligner l’inadéquation entre la qualité de la formation et les exigences du marché de l’emploi. Ce justifie d’ailleurs le taux de chômage très élevé et très accentué au niveau de la jeunesse ».

Les NFD, à travers cette déclaration, attirent l’attention du gouvernement sur les conséquences de la situation qui prévaut dans le secteur de l’éducation. « Nous rappelons qu’en matière d’éducation, chaque seconde compte et un seul jour perdu au cours de l’année scolaire pourrait coûter énormément à l’Etat dans les années à venir et constituerait un retard difficile à combler. Au regard de ce qui précède, nous demandons à l’Etat de prendre toutes les mesures utiles pour la reprise immédiate des cours dans l’intérêt général de tous les guinéens. »

Propos recueillis par Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin