Décédé dans la nuit du dimanche 12 au lundi  13 févier 2017,  suite à une crise cardiaque à l’hôpital Ignace Deen,  Momo Wandel  Soumah, ancien footballeur international guinéen, a été inhumé ce mercredi 15 février au grand cimetière de Cameroun, sis dans la commune de Dixinn. Parents,  amis, et collaborateurs  du défunt se sont fortement mobilisés pour lui rendre un dernier hommage, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Visiblement abattu par ce décès,  son compagnon de tous les jours, Aboubacar Titi Camara a dit que la disparition de Momo Wandèl est une perte pour la famille Soumah et pour sa génération.

« C’est une perte pour la famille Soumah, sans oublier sa génération. Moi, je l’ai connu en tant que co-équipier et comme par hasard, nos liens se sont tissés au sein de l’équipe nationale même si on occupait le même poste. Mais, il y a eu toujours ce respect réciproque.  Nous sommes là pour l’accompagner à sa dernière demeure. C’est quelqu’un qui restera pour moi un ami fidèle et un frère aussi.  Je dirai aujourd’hui, ça serait une perte pour notre académie parce qu’on a commencé ce projet ensemble ça fait trois ans qu’on passait quasiment la  journée ensemble. Maintenant, nous les anciens, on a pris l’engagement de s’occuper des enfants qui font partie de l’académie. Maintenant, prions que le bon Dieu lui accorde le paradis  et que son âme repose en paix », a-t-il dit.

En ce qui concerne le coup que cette disparition va porter sur le football guinéen, Titi Camara pense que « cela va porter un coup sur le football guinéen car c’est quelqu’un qui aimait  toujours la formation. Moi, je me rappelle quand j’étais au département, on s’est battu, il est parti faire le stage au Brésil. Tout cela prouve que c’était quelqu’un qui partait à la conquête du savoir. Nous savons déjà, il y a beaucoup de clubs qui l’ont abandonné, mais nous, là où on lui a tendu la main, je pense qu’il nous a rendus fier. Mais, quand il y a un décès comme ça, chacun cherche toujours à tirer la couverture sur soi. Mais, moi je dirai vraiment que c’est une grosse perte pour notre académie et surtout pour la famille Soumah », a témoigné l’ancien ministre de sport.

De l’autre côté, le footballeur international guinéen Samuel Jonson, a dit que c’est toute la Guinée qui a perdu. « C’est un coup fatal pour les  futurs footballeurs   guinéens. C’est une bonne relève du football guinéen que le peuple de Guinée a perdu. Aujourd’hui, il va dans sa dernière demeure. Je pense que c’est à nous maintenant de se battre pour mettre en place c’est qu’il voulait réaliser » a-t-il conseillé.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél.: 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin