Pas d’écoles demain à Labé : le syndicat dénonce l’accord signé à Conakry et annonce que la grève continue

L’accord tripartite, signé hier à l’issue des négociations entre le syndicat, le gouvernement et le patronat, est mal perçu par certains acteurs de l’éducation. C’est le cas à Labé où les syndicalistes ne se reconnaissent pas dans ce protocole d’accord. Par conséquent, dans une déclaration dont une copie est parvenue à Guineematin.com, ils  réitèrent le mot d’ordre de grève qui, selon eux, reste maintenu. Par ailleurs, Ils demandent la destitution des deux secrétaires généraux et leur remplacement immédiat.

Guineematin.com vous propose ci-dessous, la déclaration de l’intersyndical FSPE-SLEG de Labé parue ce mardi 21 février 2017

DECLARATION DE L’INTERSYNDICALE DE L’EDUCATION FSPE/SLECG DE LABE

Suite à la signature du protocole d’accord par les deux généraux de l’intersyndicale des bureaux exécutifs sans consultation de la base ;

Vu la violation des principes syndicaux entre les bureaux nationaux et la base ;

Vu la non satisfaction de nos points de revendications ;

Vu les propos méprisants du général SY SAVANE sur les ondes de la Radio Espace à l’endroit de la base,

Les bureaux régionaux de l’intersyndicale de l’éducation FSPE/SLECG de Labé ont décidés après concertation avec la base ce qui suit :

  1. L’intersyndicale de l’éducation FSPE/SLECG ne se reconnait pas dans le protocole d’accord signé par les deux généraux
  2. Par conséquent le mot d’ordre de grève reste maintenu et la grève continue
  3. l’intersyndicale de l’éducation FSPE/SLECG de Labé demande la destitution des deux généraux et leur remplacement immédiat.

« RESTONS UNIS ENSEMBLE NOUS VAINCRONS »                                              

Labé, le 21 Février 2017

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS