Après une journée de grève prolongée par l’intersyndicale FSPE-SLEG  de Labé, les établissements scolaires de la cité de Karamoko Alpha Mo Labé, ont effectivement rouvert leurs portes ce jeudi 23 février 2017, a constaté la correspondante de Guineematin.com dans la préfecture.

Comparativement à la journée d’hier, mercredi 22 février 2017, élèves et enseignants ont massivement répondu à l’annonce de l’intersyndicale FSPE-SLEG  de Labé les appelant à reprendre aujourd’hui, le chemin de l’école.

Dans toutes les écoles publiques et privées de la place, visitées ce jeudi par Guineematin.com, nous avons constaté une présence considérable des élèves et enseignants dans les salles de classes. Seulement, dans certains établissements comme l’école primaire de Kouroula, le Lycée et collège de Hoggo M’Bouro, les élèves n’ont étudié que jusqu’à 10 heures, avant de rentrer chez eux.

Cependant, aux lycées Yacine Diallo, Saint André et Bhoundou Gandal, certains élèves et enseignants y sont restés jusqu’à la fin des cours avant de reprendre le chemin de la maison.

A la question de savoir quelle est la motivation du l’intersyndicale FSPE-SLEG  de Labé qui a finalement décidé de suspendre le mot d’ordre, Mamadou Mouctar Bah, responsable local chargé de communication a parlé de cas d’illégalité.

« A l’issue de notre assemblée générale d’hier, nous nous sommes retrouvés pour évaluer la légalité de la poursuite de la grève. Après concertation, la base a décidé d’observer la suspension de la grève puisqu’elle est illégale. Elle est illégale dans la mesure où, nous n’avons pas de répondant à Conakry. C’est donc pourquoi, nous avons appelé tous les enseignants et élèves à reprendre le chemin de l’école ce jeudi », a-t-il confié à Guineematin.com ce jeudi.

De Labé, Yayé Aïssata Diallo pour Guineematin.com

Tél: (00224) 620 03 66 65

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin