Depuis quelques jours, certains quartiers de la commune urbaine de Fria sont dans une obscurité totale, notamment les quartiers Alpha Yaya et Katourou 2, a constaté la correspondante de Guineematin.com sur place.

Selon des habitants desdits quartiers, il y a plus de deux semaines que la lumière électrique n’est pas visible dans leur quartier, un fait inquiétant pour eux ; car, pour certains, ce courant constitue la principale source de revenue. « Nous n’avons pas de courant depuis longtemps et cela me rend malade parce que c’est grâce à ça que je parviens à subvenir aux besoins de ma famille, à travers la vente de la glace et du poisson. Mais, depuis plus de deux semaines, je n’arrive plus à m’en sortir. Et, plusieurs familles sont dans la même situation que la mienne », a déploré madame Mariama Sylla, mère de famille.

De son côté, monsieur Alimou Barry, électronicien, également interrogé par Guineematin.com, a dénoncé le fait que ses activités soient au ralenti. « Je suis réparateur d’appareils. Mais, depuis plus de dix jours, mes activités sont bloquées parce que je ne peux pas travailler sans le courant », a-t-il dit.

Selon nos informations, des démarches auraient été menées par les habitants auprès de l’agence locale d’électricité de Guinée (EDG) pour mettre fin à leur calvaire. « Nous avons informé les agents d’EDG qui sont venus nous dire que c’est une panne de transformateur. Mais, tous les jours, ils nous font de fausses promesses en nous disant de patienter. Nous, on a marre de voir le courant chez les autres et pas chez nous. Tous les jours, nous sensibilisons la jeunesse pour ne pas manifester. Mais, si la solution n’est pas vite trouvée, nous finirons par ça ! Parce qu’en Guinée, il faut toujours manifester pour réclamer son droit », a menacé Mohamed Lamine Camara, un jeune du quartier, visiblement très remonté.

Interpellé sur ce fait, le chef de l’agence EDG de Fria, dans une communication faite sur les ondes des médias locaux, est revenu sur les causes de cette panne et a invité les citoyens au calme avant de les  rassurer que des démarches sont faites pour pallier à ce problème. « Nous avons vérifié et nous avons constaté que c’est le transformateur qui dessert ces quartiers qui a un problème. Il est irréparable ! Nous avons informé nos chefs à Conakry, ils sont entrain de tout mettre an œuvre pour qu’un transformateur soit là le plus tôt que possible. C’est pour vous dire qu’on n’est pas assis, nous savons ce que vous ressentez. Mais, je vous demande de vous calmer, bientôt tout sera résolu », a déclaré Souleymane Camara, le chef de l’agence locale d’EDG.

En attendant, vendeuses de glaces, de poissons, électroniciens, soudeurs et tant d’autres citoyens de ces quartiers sont dans un calvaire indescriptible.

De Fria, Djenabou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 628 28 67 44/ 657 10 69 95

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin