Depuis 11 heures, les députés guinéens sont en plénière pour examiner et débattre des textes organiques notamment le code électoral révisé qui continue de diviser les acteurs des différents bords politiques, ont constaté les reporters de Guineematin.com qui sont sur place.

Dès après l’ouverture de la séance de ce jeudi 23 février 2017, par le président de l’Assemblée nationale, Claude Kory Kondiano, devant les 93 députés présents contre seulement deux absents (une participation record de présence, dénotant l’intérêt que revêt ce texte), le président de l’Alliance républicaine, Docteur Deen Touré a demandé la motion sur le mode de scrutin.

Une demande qui a été suivie d’un débat houleux et parfois tendu entre les honorables députés avant que le Président de l’institution ne décide finalement de trancher en faveur du vote à main levée.

Une décision qui n’a pas plu au camp des républicains soutenu à l’extérieur de la salle par des activistes politiques et de la société civile. Ce qui a conduit l’Honorable Deen de demander une pose de cinq minutes.

Même si la demande n’a pas été agréée, la plénière perdure et les débats sont suspendus de fait.

A suivre…

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin