L’examen des textes inscrits à l’ordre du jour de ce jeudi 23 février 2017 est une étape cruciale au compte de la session extraordinaire de l’Assemblée Nationale. Après l’entretien avec Baïdy Aribot de l’UFR, Guineematin.com a donné la parole au Dr Fodé Oussou Fofana, président du groupe parlementaire les Libéraux Démocrates.

Pour le député issu de l’UFDG, principal parti de l’opposition, si les textes sont adoptés ce serait une avancée pour notre pays. « Ce qui est conçu là en ce qui concerne le code électoral est un cas d’école parce qu’au niveau de beaucoup de pays africains, les chefs de quartiers sont nommés par l’administration. Il s’en suit qu’ils deviennent comme des fonctionnaires. La position de l’UFDG par rapport à la question là est très bien connue. Aujourd’hui, nous serons dans la salle pour le vote. Ceux qui pensent que les députés manquent de courage et qu’ils ne peuvent pas assumer leur position, sauf par un bulletin secret, c’est une façon d’insulter la conscience du député. Je vous dirais que le vote se fera à mains levées. Il y en a qui pensent que c’est par le vote secret qu’ils peuvent gagner, mais c’est une façon de se moquer des députés », soutient le vice-président de l’UFDG.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin