Le Parti de l’Espoir pour le Développement National (PEDN) a tenu son assemblée hebdomadaire ce samedi 25 février 2017, à son siège à Ratoma centre. C’est le vice-président Elhadj Ibrahima Kalil Diallo qui a présidé la rencontre, entouré de certains membres du Bureau Exécutif du parti, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

L’actualité nationale, caractérisée par l’adoption du nouveau code électoral par les députés à l’Assemblée Nationale, a polarisé les débats. Mamady Sosso Kanté de la cellule de communication du PEDN a eu des mots très durs à l’encontre de l’UFDG, principal parti de l’opposition, et le RPG-Arc-en-ciel, le parti au pouvoir. Monsieur  Kanté accuse ces deux formations de vouloir prendre en otage la Guinée et les qualifie de nouvelle mouvance présidentielle.

Par ailleurs,  pour joindre l’utile à l’agréable, Mamady Sosso Kanté a lu une déclaration du PEDN portant sur l’adoption du code électoral amendé.

« Le Bureau Exécutif National (B.E.N) du Parti de l’Espoir pour le Développement National (PE.D.N) prend acte du vote par l’Assemblée Nationale du projet d’amendement de la Loi organique L/2010/001/CNT du 24 Mai 2010 portant code électoral, ce Jeudi 23 Février 2017.

Le BEN note que, malgré les propositions concrètes faites par le PE.D.N, depuis le dialogue du 22 Septembre 2016, pour la défense des droits acquis des citoyens, des Partis politiques de la nouvelle mouvance présidentielle (RPG Arc-en-ciel et UFDG) ont préféré substituer des conflits de positionnement politicien à la dynamique citoyenne.

Le PEDN condamne de telles actions qui dégradent le niveau de confiance des citoyens aux institutions de la République et aux Hommes politiques, devant incarner la posture d’Homme d’Etat.

Le BEN rappelle que la Loi amendée qui faisait l’objet de conflits est passée par la Cour Suprême qui était compétente en la matière. Le PEDN  ose espérer que les conseillers de la Cour Constitutionnelle se donneront une mention honorable sur les langues de la postérité en épargnant au Peuple de Guinée des conflits politiques et sociaux latents.

Restant au service exclusif des populations guinéennes, le PEDN exhorte les responsables des institutions à plus d’audace en faveur de la construction de l’Etat de droit et de l’ancrage démocratique.

Le B.E.N salue les efforts patriotiques des organisations politiques et de la société civile pour la défense des droits des citoyens. Cette lutte doit continuer. Ensemble, nous vaincrons.

Vive la République ! ».

Propos recueillis par Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin