Le dernier match de la 11ème journée du championnat national de notre pays, qui opposait le Gangan football club de Kindia au Horoya athlétique club de Kindia s’est terminé en un cauchemar, ce dimanche 26 février 2017 dans un stade de Fodé Fissa archi-comble. Et, c’est une décision de l’arbitre qui a été à la base du conflit, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans cette préfecture.

Une décision contestée de l’arbitre qui officiait le match a provoqué l’ire supporters du club de Kindia. Pourtant, tout allait bien jusque-là pour les locaux qui ont été les premiers à ouvrir le score par un indiscutable penalty concrétisé par Moussa Camara.

Quelques minutes plus tard, les visiteurs ont égalisé grâce à Ebéllé Francis sur un autre penalty. Et, c’est sur cette action que l’arbitre central, Yacouba Konaté, a renvoyé les deux équipes aux vestiaires sur un score de parité, un but partout.

À la reprise, le Horoya a marqué un second but, suite à une charge irrégulière sur le gardien de Gangan FC. Et, c’est la validation de ce but par le référé central que les supporters n’ont pas pardon. Ils ont contesté, protesté et lancé des projectiles sur l’arbitre et les joueurs du Horoya.

Malgré l’intervention des forces de l’ordre, les protestataires ont continué leur mouvement jusqu’à la loge officielle ou la plupart des spectateurs cherchaient à s’abriter. C’est d’ailleurs sur cet endroit que deux (2) personnes ont été blessées (un supporter de Gangan et Mamadouba Sylla, un journaliste d’une radio locale) et plusieurs dégâts matériels enregistrés au cours de la bousculade.

Finalement, l’intervention des forces de l’ordre a permis aux aux officielles du match et à la délégation du Horoya de quitter le stade avec la peur au ventre.

À rappeler que le club Horoya AC, dirigé par le richissime Antonio Souaré (candidat à la présidence de la fédération guinéenne de football et proche du président Alpha Condé), est souvent critiqué par des responsables et supporters des clubs concurrents. Ils accusent (à tort ou à raison ce club de corrompre les arbitres et d’acheter les matchs. Ce qui entraîne souvent des incidents comme celui de cet après-midi au stade Fodé Fissa de Kindia…

À suivre !

De Kindia, Sékou Komoyah Kaba pour Guineematin.com

Tél. : 620 74 80 10

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin