Comme annoncé précédemment sur Guineematin.com, Bah Oury a obtenu l’annulation de la décision qui l’excluait de l’UFDG dont il est le fondateur. Le verdict est tombé ce vendredi 3 mars 2017 au Tribunal de Première Instance de Dixinn, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Une foule de jeunes gens a pris d’assaut la salle d’audience du TPI de Dixinn pour écouter le verdict dans l’affaire opposant le fondateur de l’UFDG, Bah Oury et l’actuel président du parti Cellou Dalein Diallo. Des pro-Cellou Dalein tout comme des partisans de Bah Oury s’étaient mobilisés pour la circonstance.

Le juge Ibrahima Kalil Diakité a prononcé le verdict qui annule la décision d’exclusion de Bah Oury de l’UFDG, en date du 05 février 2016. Une annonce qui a soulevé des cris de joie chez les partisans de Bah Oury. Pendant ce temps, c’est la déception qui se lisait sur les visages des supporters de Cellou Dalein.

Interrogé à chaud, l’avocat du gagnant, maître Thierno Amadou Oury Diallo s’est félicité de cette décision. « Je pense que c’est une décision responsable qui a été rendue par la justice. Le juge a été très courageux, très audacieux. Il a résisté à toutes les pressions. Il a su se comporter en professionnel en rendant une décision impartiale conformément à la loi. Cette décision doit être une leçon à tous les hommes politiques. Désormais, les hommes politiques doivent savoir qu’on ne gère un parti comme on gère sa propre famille. Autrement dit, un parti politique ne peut pas prendre une décision relativement à une sanction disciplinaire sans se référer aux statuts et règlement du parti, sans se référer à l’organe compétent », a laissé entendre l’avocat de Bah Oury.

Par contre, le camp de Cellou Dalein n’a pas caché sa déception devant cette décision « inique » du juge. Pour maître Aboubacar Sylla « nous allons formellement relever appel de cette décision, qui est une décision inique. J’appelle ça une bizarrerie jurisprudentielle. Il vous souviendra que pour les mêmes raisons, pour les mêmes faits de violation des règles et principes de l’UFDG, monsieur Mamadou Barry a été exclu le même jour, dans les mêmes circonstances de fait et d’ailleurs, plus grave en ce qui concerne monsieur Amadou Oury Bah qui avait choisi la voie du combat de rue. J’ai un sentiment de déception. Cette décision est un mal jugé par excellence et nous le prouverons en appel et l’opinion sera informée », a dit l’avocat de l’UFDG.

Alpha Mamadou Diallo et Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin