Dans la matinée de ce vendredi 3 mars 2017, la circulation a été perturbée momentanément à Gnariwada, dans le quartier Hamdallaye, obligeant ainsi les automobilistes qui empruntaient l’axe Bambéto-Hamdallaye à rebrousser chemin, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Tout a commencé hier soir, aux environs de 18 heures 45’, lorsque des agents des BAC (brigades anti-criminalité) ont investi Gnariwada à la recherche des jeunes qui y fument impunément de la drogue. Mais, après une résistance des jeunes, les agents de la sécurité ont décampé et rejoint leurs bases respectives, en tirant un peu partout dans un tohu-bohu qui a effrayé tout le secteur.

Plus tard, des agents de la sécurité reviendront la nuit pour des patrouilles qui leur permettront d’interpeller quelques jeunes de Gnariwada.

En réaction à cet « affront » des agents qu’ils accusent de venir tout le temps fumer de la drogue avec eux, les jeunes qui ont transformé ces lieux en ghetto ont perturbé la circulation tôt ce matin, comme pour dire que personne ne peut les déranger dans leur « temple ».

Finalement, ce sont leurs grands-frères qui sont venus les convaincre de laisser les citoyens circuler normalement. Tout est redevenu normal aux environs de 8 heures 15, en attendant la prochaine patrouille…

Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin