Les différents enseignants de l’université de Kindia se sont réunis dans l’après midi d’hier, jeudi 02 mars 2017 pour prendre une décision contre la  gestion  du recteur de ladite université Dr. Jack Kourouma, qu’ils qualifient « d’incompétent », a appris le correspondant de Guineematin.com à Kindia.

Depuis plusieurs semaines, les travailleurs dénoncent l’opacité autour de la gestion de l’université de Kindia. Hier, jeudi 2 mars 2017, ils ont tenu une réunion d’urgence dans l’amphithéâtre Nongo Mansaré pour prendre des dispositions contre leur patron.

Selon un des membres du syndicat de cette université,  Dr. Jack Kourouma n’a  pas la compétence de diriger cette université. « Depuis l’arrivée de ce monsieur, nous avons un sérieux problème de dysfonctionnement de cette institution. Il y a une confiscation des pouvoirs des différents services. Un autre problème, c’est l’humiliation des cadres en disant aux étudiants qu’ils valent mieux que  leurs professeurs. Il dit aux gens qu’il a un doctorat, alors que rien ne nous prouve cela. Toutes les circulaires qu’il nous envoie sont émaillées de fautes. Dans sa dernière circulaire par exemple, dressée en 5 lignes, nous avons recensé 12  fautes. Ce monsieur n’a pas le niveau d’être recteur parce que c’est un incompétent »,  martèle Mohamed Kaba.

Informé de la situation, le ministre de l’Enseignement supérieur a dépêché une équipe conduite par son secrétaire général, Elhadj Binko Mady Touré, pour mieux s’informer. « Le ministre a envoyé son secrétaire général pour s’enquérir des réalités. Il a rencontré les différentes parties ; et, finalement, il  nous a dit d’accorder une semaine pour trouver une solution à tout ces problèmes », dénonce   monsieur Kaba.

Rencontré à son  bureau, le principal concerné Dr. Jack Kourouma n’a pas voulu se prêter à nos questions tout en nous précisant : «  j’ai prêté serment de ne pas parler aux journalistes en tant que recteur ».

Selon d’autres sources, si rien n’est fait d’ici le jeudi prochain, ces travailleurs de l’université de Kindia  ne vont pas hésiter à exiger le départ du recteur qui a été nommé au mois de novembre dernier par un décret du président de la République.

A suivre !

De Kindia, Sékou Komoyah Kaba pour Guineematin.com

Tél. : 620 74 80 10

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin