Dr. Fodé Oussou : « si Alpha Condé veut aider son allié Bah Oury, qu’il le nomme président du RPG-AEC »

L’UFDG, le principal parti de l’opposition guinéenne continue d’inciter ses jeunes à l’émulation par des joutes oratoires et des prestations artistiques. Après les étapes de Manéah et Wanindara, c’est les jeunes de Yembeyah qui ont reçu les responsables et militants du parti ce samedi 4 mars 2017, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

C’est le vice-président Dr Fodé Oussou Fofana, entouré de nombreux membres du bureau exécutif, qui a présidé cette cérémonie. Une initiative du Comité National des Jeunes de l’UFDG qui a lancé la semaine dernière une compétition en danse, théâtre, poésie et débat.

Ce sont les jeunes des fédérations de Ratoma 2 et de Matoto 2 qui ont rivalisé d’ardeur ce samedi au compte de cette compétition. Après la déclamation des poèmes, des sketchs portant sur les dangers de l’immigration clandestine et le renforcement de l’unité nationale. Mais, c’est le thème du débat qui a le plus retenu l’attention des nombreux militants et sympathisants de l’UFDG, mobilisés sous un soleil, c’est la question de l’avortement.

La fédération de Ratoma 2 a demandé aux nombreux députés de l’UFDG de chercher à légaliser l’avortement, tan disque celle de Matoto y est farouchement opposée. Il s’en suivra un débat contradictoire aussi passionnant qu’enrichissant.

Pour Ratoma 2, « la femme a le droit de disposer de son corps comme elle l’entend ». Mieux, les débatteurs de Ratoma 2 soutiennent que pour des « cas de viol, d’inceste ou de danger pour la mère ou pour l’enfant pendant l’accouchement, c’est normal qu’il y ait avortement ».

Par contre, la fédération de Matoto 2 estime que « c’est un crime que de tuer un fœtus. Rien ne justifie qu’on ôte la vie à un être innocent. Par l’avortement, on tue combien de ministres ? Combien d’avocats ? Combien de juges ou de médecins ? », s’interrogent les jeunes.

Au finish, chacun est resté sur sa position, défendant mordicus son point de vue. Le jury donnera son verdict à la fin de la compétition.

Sur un autre plan, le vice-président Dr. Fodé Oussou Fofana a réitéré sa position en ce qui concerne la décision du TPI de Dixinn qui a annulé l’exclusion de Bah Oury des rangs de l’UFDG. « Personne ne parviendra à ramener Bah Oury à l’UFDG. La page est déjà tournée. Nous ne voulons plus de Bah Oury, ni aujourd’hui, ni demain, ni après demain. Si monsieur Alpha Condé veut aider son allié Bah Oury, il n’a qu’à le nommer comme président du RPG-Arc-ciel », a dit Dr. Fodé Oussou.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tel 628 17 99 17

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS