Crise à l’université de Kindia : les enseignants réclament le départ du recteur et du pool financier

Le syndicat et le personnel enseignant du Centre Universitaire de Kindia demandent le départ du recteur Dr Jack Kourouma, et du pool financier dudit centre. Une situation liée au manque de confiance qui persiste entre les deux camps. L’annonce en a été faite hier jeudi 09 mars 2017, a appris sur place Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Cette annonce intervient une semaine après la médiation du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, pilotée par le secrétaire général dudit département, Dr Binko Mady Touré. Et c’est à l’unanimité que le syndicat et le personnel ont demandé la tête de leurs responsables.

Selon un membre du syndicat de cette institution, c’est suite au dysfonctionnement dans les affaires de l’université, qu’ils ont pris cette décision. « Nous ne prenons aucune décision sans consulter la base. Après notre rencontre de plusieurs heures, nous avons décidé de demander le départ pur et simple du rectorat et de pool financier de l’université. Cela fait suite à un ensemble de problèmes auxquels nous sommes confrontés depuis la prise du service de l’actuel recteur (nommé en octobre dernier, ndlr). Cette décision, c’est de pouvoir permettre aux travailleurs d’avoir une certaine visibilité dans la gestion des affaires de l’institution », dénonce Mohamed Kaba.

Ensuite, monsieur Kaba alerte les responsables et les invite à agir avant 2 semaines. Au-delà de cette date, ils promettent de déclencher une grève illimitée qui pourrait paralyser les cours. « Nous allons lancer un préavis de 2 semaines comme la loi l’indique. Si après les 2 semaines, il n’y a pas de réaction de la part de l’autorité compétente, on déclenchera une grève », prévient le vice-doyen Langues et Lettres.

Pour l’instant, le principal concerné, Dr Jack Kourouma ne souhaite pas réagir.

A suivre !

Sékou Komoyah Kaba pour Guineematin.com

Tél : 620 74 80 10

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS